prenn

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Breton[modifier]

Étymologie[modifier]

Du vieux breton pren.
Mentionné dans le Catholicon (prenn).
À comparer avec les mots pren en gallois et cornique, crann en gaélique irlandais, prenno- en gaulois (sens identique).

Nom commun[modifier]

prenn \ˈprɛnː\ masculin

  1. Bois d’œuvre.
  2. Barre (en bois, pour fermer une porte).
    • Un tiïg bihan gwenn nʼe-neus na dor na prenn ? - Un ui. (Jules Gros, Le trésor du breton parlé (Eléments de Stylistique Trégorroise) - Troisième partie - LE STYLE POPULAIRE, 1974, p. 330)
      Une petite maisonnette blanche qui nʼa ni porte ni fermeture ? - Un oeuf.

Synonymes[modifier]

bois d’œuvre

barre

Dérivés[modifier]

Forme de verbe[modifier]

prenn \ˈprɛnː\

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe prennañ.
  2. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe prennañ.
    • Prenn da borpant. (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, p. 430)
      Boutonne ton paletot.