prenn

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux breton pren.
Du moyen breton prenn[1].
À comparer avec les mots pren en gallois et cornique, crann en gaélique irlandais, prenno- en gaulois (sens identique).

Nom commun [modifier le wikicode]

prenn \ˈprɛnː\ masculin

  1. Bois d’œuvre.
  2. Barre (en bois, pour fermer une porte).
    • Un tiïg bihan gwenn nʼe-neus na dor na prenn ? - Un ui. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé (Eléments de Stylistique Trégorroise) - Troisième partie - LE STYLE POPULAIRE, 1974, p. 330)
      Une petite maisonnette blanche qui nʼa ni porte ni fermeture ? - Un oeuf.

Synonymes[modifier le wikicode]

bois d’œuvre

barre

Dérivés[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Mutation Forme
Non muté prenn
Adoucissante brenn
Spirante frenn

prenn \ˈprɛnː\

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe prennañ.
  2. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe prennañ.
    • Prenn da borpant. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, p. 430)
      Boutonne ton paletot.

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499