raffinement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Raffinement

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de raffiner avec le suffixe nominal -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
raffinement raffinements
\ʁa.fin.mɑ̃\

raffinement \ʁa.fin.mɑ̃\ masculin

  1. Extrême subtilité ; délicatesse particulière.
    • Depuis son installation, assez récente, à Paris, où il habitait un magnifique hôtel, avenue de Friedland, il avait fait venir au Havre son beau yacht, le dernier raffinement du suprême confort, qui autrefois chauffait dans le port de New-York, toujours prêt à lever l'ancre. — (Félicien Champsaur, La Toison d'Or, chap. 2 de La Glaneuse, Paris : chez Simonis Empis, 1897, p. 16)
    • La délicatesse de son langage va jusqu’au raffinement.
    • Les raffinements du style, des manières, du goût.
  2. Excès de recherche que l’on met en certaines actions, en certaines habitudes de la vie.
    • Les raffinements du luxe. Un raffinement de cruauté.
    • La flagellation avait pour fonction déterminante de « préparer » le supplice de la crucifixion. Elle supposait un abominable raffinement puisque tout l’art du bourreau consistait à châtier le condamné, sans l’achever prématurément. — (Gérard Mordillat, Jérôme Prieur, Jésus contre Jésus, Éditions du Seuil, 1999, p. 75)
  3. (Par extension) (Au pluriel) Choses raffinées.
    • La foule entend désormais jouir des raffinements réservés naguère à de peu nombreux privilégiés. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]