rayonnement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de rayonner avec le suffixe -ment. Littéralement : Ce qui envoie des rayons dans toutes les directions.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rayonnement rayonnements
\ʁɛ.jɔn.mɑ̃\

rayonnement \ʁɛ.jɔn.mɑ̃\ masculin

  1. Action de rayonner ; résultat de cette action.
    • Sans style et sans grâce de jour, dans la lumière magique de la lune, elle apparaissait diaphane et presque translucide, baignée d'un rayonnement imprécis. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Les ténèbres étaient épaisses, la lune voilée par de gros nuages noirs, qui couraient lourdement dans l’espace, ne répandait, par intervalles, qu’une lueur blafarde et sans rayonnement …. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Le rayonnement global mensuel en décajoules par cm2 (daJcm2), mesuré avec un solarimètre à thermopile, pour cette période est donné ci-après. — (Jean-Claude Olivry, Hydrologie du lac Tchad, ORSTOM éditions, 1996, §. 2.4.2)
    • Les radiations absorbées par la feuille de verre portée à température de la pièce, sont réémises selon une loi de corps noir. Le verre ne constitue donc qu'une barrière faible au rayonnement et se comporte comme un corps noir quasi parfait. — (Laurent Joret, Vitrages à Isolation Thermique Renforcée, Techniques de l'Ingénieur n° C3 635, page 4)
    • Afin de réduire la quantité de rayonnement qui l'atteint, une chicane est installée. Pour être efficace, l’épaisseur de celle-ci doit être conséquente. On rencontre souvent des épaisseurs de plus de 150 cm (figure 3.12). — (Jean-Marc Bordy, Radiothérapie externe : équipements et installations, chap. 3 de Radioprotection pratique dans le secteur Médical, coordination éditoriale par Hugues Bruchet, Amélie Roué & Christine Jimonet, éd. EDP Sciences & CEA/instn, 2016 page 161)
  2. (Figuré) Le fait de paraître radieux, en parlant des personnes.
    • Le rayonnement de la joie, du bonheur.
  3. (Figuré) Expansion en parlant d’une doctrine, d’une civilisation, etc.
    • Le rayonnement de l'Empire romain.
    • Pour se conformer à l'air du temps, le comité proposait que l'une des finalités de l'université soit, en plus de l'enseignement et de la recherche, « l'engagement social ». Probablement parce qu'il craint la portée de cette expression, un professeur préfère que l'on parle de « rayonnement dans le milieu », ce qui correspond mieux selon lui à la fonction sociale de l'université. — (Éric Bédard, Chronique d'une insurrection appréhendée, Québec, Septentrion, 2020, p. 78)
    • Devenu premier ministre à l’issue des élections du 22 juin 1960, Jean Lesage dira, le 28 mars 1961 : « Le gouvernement a l’intention de faire de la province de Québec le centre de rayonnement de la culture française en Amérique. […] ». — (Maka Kotto, Hommage à Georges-Émile Lapalme, Le Journal de Québec, 29 mars 2021)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]