rejeton

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De rejeter → voir jeter.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
rejeton rejetons
\ʁə.ʒə.tɔ̃\

rejeton \ʁə.ʒə.tɔ̃\ masculin

  1. Nouveau jet que pousse une plante, un arbre par le pied, par le tronc ou par la tige.
    • Voilà un beau rejeton, un rejeton bien vert.
    • Pousser des rejetons.
    • Les rejetons d’un peuplier, d’un lilas, d’un rosier.
    • La canne à sucre, le bananier se multiplient par rejetons.
  2. (Figuré) (Soutenu) (Poétique) ou (Ironique) Enfant, descendant.
    • Je me suis vu abandonné des chirurgiens ; moi, le rejeton d’une famille illustre, qui m’étais fié à votre amitié. — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
    • Les parents eux-mêmes prenaient fait et cause contre leurs rejetons, ne voulant point mécontenter le Granger, un homme serviable […]. — (Louis Pergaud, Deux Veinards, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Souvent les familles éprouvent le besoin de marquer néanmoins par des festivités l'existence de leur rejeton, et alors elles organisent ce que l'on appelle ici un baptême civil. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]