ruffian

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’italien ruffiano dérivé[1] de roffia (« saleté »), du vieux haut allemand hrŭf (« escarre, croûte »), voir hrufla (« gratter ») en islandais, ruffle en anglais. Comparer avec l’étymologie de maquereau.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ruffian ruffians
\ʁy.fjɑ̃\

ruffian \ʁy.fjɑ̃\ masculin

  1. (Péjoratif) Débauché, homme qui vit avec des femmes de mauvaise vie.
  2. Maquereau, entremetteur, proxénète.
    • Les jeunes [hommes] ont […] des figures de ruffians sous des boucles gommées : je les soupçonne fort de trafiquer de leurs sœurs. — (Albert t’Serstevens, L’Itinéraire espagnol, éditions Plon, 1933)
  3. Voyou.
    • Oui, mais voilà ! par une laide nuit, advinrent des filous & des ruffians qui tentèrent d’enlever le magot. — (Léon Cladel, Ompdrailles, le Tombeau des lutteurs, 1879, page 120)
    • Ainsi alerté, j’observe. Des ruffians surgissent de l’ombre, poussent des portes entre-baillées, disparaissent. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Il n’y a que la fortune pour faire d’un ruffian un honnête homme, soumis aux lois humaines. — (Jean Ray, Malpertuis, éd. 1978, p. 8)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]