ruminer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin ruminare de rumen, « panse ».

Verbe [modifier le wikicode]

ruminer \ʁy.mi.ne\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Zoologie) Mâcher de nouveau les aliments qui ont déjà été avalés.
    • Les bœufs ruminent ce qu’ils ont mangé.
    • Lorsqu’un animal rumine, une partie des aliments brassés avec les liquides dans le rumen est régurgitée dans l’œsophage et expulsée dans la bouche où elle se mélange à la salive. L’animal la mastique longuement et l’avale de nouveau. — (Bill Forse, Christian Meyer, et al., Que faire sans vétérinaire ?, Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 35)
    • La pénombre le dissimulait, la rumeur sourde des vaches qui ruminaient dominait le bruit de sa respiration précipitée. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Figuré) Tourner et retourner une chose dans son esprit.
    • Alors, ceux sur qui le malheur est tombé, on finit par les laisser se cacher dans leur trou, seuls avec ce malheur, à ruminer. — (Marcel Martinet; La Maison à l’abri, 1918)
    • Le langage de l’Anglais dénote une connaissance approfondie du cœur et de la vie ; celui du Français brille d’un éclat léger, pimpant, éphémère ; l’Allemand rumine longtemps une phrase alambiquée dont le sens échappe à bien des gens. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Là-dessus, au lieu de roupiller, j'ai commencé à ruminer des tas de projets. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, chapitre XX, Série noire, Gallimard, 1956, page 184)
    • Par peur d'affronter la culpabilité qui résulte d'une vie inaccomplie, nous nous cherchons des actes et des pensées de moindre importance que nous ruminons sans relâche. — (Anselm Grün, Choisis la vie !: Le courage de se décider, Carnets Nord, 2012)
    • Julia n'y portait guère attention, elle marchait, tête haute, ruminant en elle-même les phrases qu'elle pourrait dire à son mari. — (Élise Mahé, Les Hommes à la tête coupée, Mon Petit Éditeur, 2013, page 209)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]