se passer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) → voir se et passer

Verbe [modifier]

se passer \sə pɑ.se\ pronominal intransitif 1er groupe (conjugaison) (se conjugue, voir la conjugaison de passer)

  1. Arriver ; avoir lieu.
    • On n’eût point dit d’ailleurs, en le voyant, qu’il se passât quelque chose d’insolite par la ville, ni au Louvre ; il était vêtu avec son élégance ordinaire. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. X)
    • Le doigt sur la détente de nos armes, tous les muscles tendus, ne respirant plus, nous attendons... et il me semble qu'il se passe une éternité... — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 47)
    • Longtemps, comme un lapin qui, de son terrier, contemple un rendez-vous de chasse, Bert observa ce qui se passait sur l’autre rive : […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 324 de l’éd. de 1921)
    • […], et ce qui se passait ne coïncidait nullement avec nos observation journellement vérifiées. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais, saperlotte ! tâchons donc que tout ça se passe tranquillement; ça vaudrait beaucoup mieux. Puisque nous avons le suffrage universel, il n’y a plus besoin de coups de fusil. — (Émile Thirion, La Politique au village, p. 248, Fischbacher, 1896)
    • Comment allait se passer notre amerrissage sur une mer aussi démontée ? — (Jean Mermoz, Mes Vols, p.72, Flammarion, 1937)
    • (Figuré) Je ne saurais dire ce qui se passait en moi.
    • (Figuré) (menace) Cela ne se passera pas ainsi : Ce qui vient d’arriver aura une suite, j’en aurai réparation, j’en tirerai vengeance.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]