se passer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) → voir se et passer

Verbe[modifier]

se passer \sə pɑ.se\ pronominal intransitif 1er groupe (conjugaison) (se conjugue, voir la conjugaison de passer)

  1. Arriver ; avoir lieu.
    • On n’eût point dit d’ailleurs, en le voyant, qu’il se passât quelque chose d’insolite par la ville, ni au Louvre ; il était vêtu avec son élégance ordinaire. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. X)
    • Le doigt sur la détente de nos armes, tous les muscles tendus, ne respirant plus, nous attendons... et il me semble qu'il se passe une éternité... (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 47)
    • Longtemps, comme un lapin qui, de son terrier, contemple un rendez-vous de chasse, Bert observa ce qui se passait sur l’autre rive : […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 324 de l’éd. de 1921)
    • […], et ce qui se passait ne coïncidait nullement avec nos observation journellement vérifiées. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais, saperlotte ! tâchons donc que tout ça se passe tranquillement; ça vaudrait beaucoup mieux. Puisque nous avons le suffrage universel, il n’y a plus besoin de coups de fusil. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 248, Fischbacher, 1896)
    • Comment allait se passer notre amerrissage sur une mer aussi démontée ? (Jean Mermoz, Mes Vols, p.72, Flammarion, 1937)
    • (Figuré) Je ne saurais dire ce qui se passait en moi.
    • (Figuré) (menace) Cela ne se passera pas ainsi : Ce qui vient d’arriver aura une suite, j’en aurai réparation, j’en tirerai vengeance.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]