se tourner les pouces

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de tourner et de pouce.
Au XVIIe siècle, quelqu’un qui avait « les poulces à la ceinture » était un oisif[1]. Par la suite est apparu tourner ses pouces puis la forme actuelle se tourner les pouces vers la fin du XIXe siècle.

Locution verbale [modifier le wikicode]

se tourner les pouces

  1. (Figuré) Être oisif, rester à ne rien faire.
    • Non, je ne resterai pas longtemps à me tourner les pouces ici, pendant qu’ils continuent à torturer et à tuer… — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 272)
    • Et que fait un républicain s’il a le bonheur de vivre en république ? Il se tourne les pouces ou bien il enseigne le grec et décrit les monuments d’Aurillac à ses moments perdus. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 150.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « se tourner les pouces », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage