serpent de mer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De serpent, en raison de sa forme, et mer, en raison de son habitat.

Locution nominale[modifier]

Singulier Pluriel
serpent de mer serpents de mer
\sɛʁ.pɑ̃ də mɛʁ\
ou \sɛʁ.pɑ̃ d‿mɛʁ\
Le serpent de mer tel qu’il était vu au XVIe siècle.

serpent de mer \sɛʁ.pɑ̃ də mɛʁ\ ou \sɛʁ.pɑ̃ d‿mɛʁ\ masculin

  1. (Fantastique) Grand animal marin, souvent considéré comme mythique, à l’allure de serpent.
    • La Bible mentionna pour le catholicisme son Leviathan, le grand serpent de mer bien autrement formidable que l’agile et tortueuse couleuvre dont la religion païenne pétrifia les ondulations au caducée de Mercure. (De quelques animaux apocryphes et merveilleux de la mer, dans le Musée des familles : Lectures du soir, vol. 4, 1837, p. 24)
    • Dans ces parages se tient aussi, dit-on, le fameux serpent de mer, dont la mythologie scandinave et les sagas islandaises font si souvent mention. Les marins du Nord ont toujours cru à son existence : […]. L’évêque Pontoppidan prétend avoir vu le serpent de mer, et même de nos jours des marins l'ont signalé en 1873 et en 1875 dans la baie du Massachusetts. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.38)
  2. (Ironique) (Journalisme) Sujet d’actualité dont on ne voit jamais la réalité.
    • Ces reportages, c'est toujours la même chose : des soldats, des curés et l'homme de la rue, ce fameux homme de la rue, serpent de mer et tarte à la crème des journalistes en mal de copie. (Gabriel Matzneff, La séquence de l'énergumène, Éditions Léo Scheer, 2015)
    • Sans parler du serpent de mer, démagogique autant qu’inopérant, qu'a été la dépénalisation du cannabis. Il faut bien avouer que par les temps qui courent l'idée a perdu beaucoup de son charme initial libertaire et baba cool, […]. (François Kalfon, Que faisons-nous de leurs vingt ans ?: La génération Y désenchantée ?, Éditions Michalon, 2012, p.19)
Note[modifier]
À ne pas confondre avec serpent marin.

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]