suer à grosses gouttes

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
 composé de suer, grosse et goutte.

Locution verbale [modifier le wikicode]

suer à grosses gouttes \sɥe a ɡʁos gut\ (se conjugue → voir la conjugaison de suer)

  1. (Sens figuré) Suer abondamment.
    • Lentement, l’officier s’approcha de son oreille. Gabriel Morange sentit son haleine nauséeuse. Chaque mot, que Marsaud prononçait avec conviction, lui faisait l’effet d’une gifle :
      – On doit tous mourir un jour, Morange. Va en enfer, sale traître !
      Sa migraine s’accentua, la fièvre le faisait suer à grosses gouttes. Il rejoignit son équipe en tanguant et expliqua leur mission à ses hommes. Ils ne bronchèrent pas, mais beaucoup se signèrent.
      — (Philippe Morvan, Ours, Calmann-Lévy, 2018)

Traductions[modifier le wikicode]