torturer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVe siècle) Dénominal de torture.

Verbe[modifier]

torturer \tɔʁ.ty.ʁe\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire éprouver une torture, soumettre à la torture.
    • Alors, je commençai à torturer le colporteur. Je lui arrachai, un par un, tous les ongles des mains et tous les ongles des pieds... (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Des nuits entières, durant un mois, j'ai entendu hurler des hommes que l'on torturait, et leurs cris résonnent pour toujours dans ma mémoire. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. Tourmenter.
    • Cette idée me torture.
    • Elle resta jusqu’au soir à se torturer l’esprit dans tous les projets de mensonges imaginables. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1867)
  3. Tordre, déformer un objet.
    • Torturer un texte, le sens d’un texte, le sens d’un mot, lui faire signifier, comme par violence, ce qu’il ne dit pas.

Traductions[modifier]

Homophones[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

De torture et -er.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
torturer
\Prononciation ?\
torturers
\Prononciation ?\

torturer

  1. Tortionnaire.