tronc d’église

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de tronc, de et église.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tronc d’église troncs d’église
\tʁɔ̃ d‿e.ɡliz\
Un tronc d’église.

tronc d’église \tʁɔ̃ d‿e.ɡliz\ masculin

  1. (Religion) Boîte, coffre de bois ou de métal posé ordinairement dans les églises et qui possède une fente pour recevoir l’argent des aumônes.
    • Macferlan prétend qu'on recueillit quelquefois à Amsterdam jusqu'à 1000 livres sterling en un jour, dans un tronc d'église. Hambourg et Leipsig ont eu des années où l'on recueilloit jusqu'à 200,000 liv. dans les troncs d'église. — (M. Friedlander, Bibliographie méthodique des ouvrages publiés en Allemagne, sur les pauvres; précédée d'un Coup d'œil historique sur les pauvres, les prisons, les hôpitaux et les institutions de bienfaisance de ce pays, Paris, 1822, page 12)
    • Le vol des choses consacrées à Dieu était un sacrilège, parce que ce vol renfermait une profanation de choses saintes : tel était le vol des calices, ciboires, reliques, images et même des troncs d'église. — (Adolphe Chauveau & ‎Faustin Hélie, Théorie du Code pénal, Bruxelles : Imprimerie typographique belge, 1844, vol.3, page 40)
    • Les voleurs de voitures, les pickpockets, les pilleurs de troncs d'église et surtout les cambrioleurs sont le lot quotidien de ces policiers qu'il est fréquent de croiser dans les couloirs du troisième étage du Quai des Orfèvres, […]. — (Roger Borniche, L'affaire de la môme Moineau, Grasset, 1986, chap.12)
    • Julliard me dit que j'avais tort car personne n'irait voir un film sur un type qui pille des troncs d'église. — (Jean-Pierre Mocky, La longue marche, entretiens avec Noël Simsolo, Éditions Neige/Écriture, 2014)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]