coffre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : coffré

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin cophinus (« corbeille ») qui a également donné couffin.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
coffre coffres
\kɔfʁ\
Photo en vue oblique d’un coffre aux ferrures impressionnantes, posé sur un plancher de bois. Les couleurs sont très saturées.
Un coffre. (1)

coffre \kɔfʁ\ masculin

  1. Meuble en forme de caisse, en bois ou en métal, propre à enfermer diverses choses.
    • Envelopper d’étoupes et placer les étoupilles et la mèche, et dans le demi-coffre de gauche des coffres qui doivent les contenir, le crochet à désétouper, les dégorgeoirs, le doigtier et la spatule. — (Jean-Jacques Basilien, Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie, 1856, page 335)
    • Là, cette madame de Leviston, aidée de deux ou trois femmes, a tiré de grands coffres une robe blanche de soie. Puis, malgré ma honte, elles m'ont déshabillée et rhabillée. — (Alexandre Dumas, Les Deux Diane, 1847, chapitre 2)
    • Toutes les clés de la maison, des armoires et des coffres, cliquetaient autour de sa taille en un trousseau noué à sa ceinture. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 22-23)
    • Tous les millions que je possède je les ai mis dans un grand coffre, sous le tombeau de Charlemagne, à Aix-la-Chapelle. — (Raymond Queneau, Les Derniers Jours, Gallimard, collection Blanche, 1936)
  2. (Vieilli) (Figuré) Trésor royal ou trésor public.
    • Les coffres de l’État, du roi, de la compagnie.
    • [Les Italiens] se disaient que si la France aux coffres inépuisables, aux armées alors invaincues, avait mis trente ans pour s’implanter en Algérie, eux ne parviendraient pas à soutenir une pareille lutte. — (Eugène Blairat, Tunis : Impressions de voyages, Paris : Librairie Ch. Delagrave, 1891)
  3. (Par extension) Partie avant ou arrière d’une voiture où l’on range les bagages et autres objets.
    • Le coffre d’une voiture.
  4. Table d’un autel, avec l’armoire qui est au-dessous.
    • Coffre d’autel.
  5. (Figuré) (Familier) Poitrine, cage thoracique, souffle.
  6. (Par extension) Appétit.
    • Avoir le coffre bon, avoir un bon coffre : Avoir un bon estomac, une bonne poitrine.
    • Cet homme a les jambes en mauvais état, mais il a le coffre bon.
  7. Coffre-fort.
    • […] il n’y avait plus un sou dans le coffre, mais juste une lettre. Une jolie lettre qui disait, texto: « Wesh, fallait pas me virer. Tu vois à quoi ça sert de connaître des serruriers. […] ». — (Stanislas de Haldat, Le Paris des Parisiens, Stock, 2014)
  8. (Ichtyologie) Synonyme de poisson-coffre (poisson).
    • Les ophiures balancent leurs bras dans le courant, les nuages de fretin remontent dans les cascades, et je vois passer un coffre, l’air pressé et stupide. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d’or, Gallimard, 1985)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe coffrer
Indicatif Présent je coffre
il/elle/on coffre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je coffre
qu’il/elle/on coffre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
coffre

coffre \kɔfʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe coffrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe coffrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe coffrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe coffrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent du verbe coffrer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]