troquet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Dérivé par aphérèse de mastroquet.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
troquet troquets
\tʁɔ.kɛ\

troquet \tʁɔ.kɛ\ masculin

  1. (Familier) Débit de boissons.
    • Le vers, très simple, violent ou joyeux, était en définitive l’unique langage qui convînt au peuple. La prose ne plaisait qu’aux gens d’une intelligence très subtile. Il avait fréquenté les anarchistes chez les troquets de la rue Saint-Jacques. Ils passaient leur soirée à dire et à écouter des romances. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, pages 266-267)
    • Le soir, ils allèrent tous les six, de troquet en troquet, modulant leur chanson nouvelle. — (Anatole France, L’Île des Pingouins, 1908)
    • J’entre dans le premier troquet venu, et je suis à peine assis que je commence déjà à draguer la serveuse — (Lolita Pille, Bubble Gum, Bernard Grasset, Paris, 2004, ISBN 2-246-64411-9, ch. II, p. 31)
    • Tout part à vau-l’eau : l’excommunication est devenue moins importante qu’une partie de baby-foot, le mariage et le baptême ne sont plus salutaires qu’aux marchands de dragées, les enterrements sont une annexe du troquet, même le latin ne les impressionne plus ! — (Guy Boley, Quand Dieu boxait en amateur, 2018, page 104)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir café

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]