vidame

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : vidamé, vídáme

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Attesté sous la forme visdame ; du bas latin vicedominus → voir vice- et dominus.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vidame vidames
\vi.dam\

vidame \vi.dam\ masculin

  1. (Christianisme) Représentant temporel d’un évêque, d’un abbé, chargé de le défendre et de commander ses troupes.
    • Guermond de Pequigny, vidame de l'évêque, était à leur tête, et soutenait puissamment leur querelle. — (Antoine-Louis Saint-Just, Histoire du château de Coucy)
    • C’est dans un bien piteux état que j’échois à Heinrich von Hohenstein, vidame de l’évêque de Strasbourg peu après 1424,.. Le Kagenfels raconte son histoire…
  2. (Par extension) (Noblesse) Titre de noblesse héréditaire.
    • Tandis qu'on contestait aux juifs les droits de bourgeoisie, un juif parvint à se faire anoblir : Liefman Calmer, devint baron de Picquigny et vidame d'Amiens. Et, situation qui ne manque pas de piquant, ses titres de noblesse lui conféraient le droit de nommer les curés des paroisses dépendant de ses domaines. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Enfin le doyen de l'assemblée, M. le vidame de Fauquemont, réclama le silence, et tout le monde se tut. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Le Vidame de Chartres, descendu de cette ancienne maison de Vendôme, dont les princes du sang n'ont point dédaigné de porter le nom, était également distingué dans la guerre et dans la galanterie. — (Mme de La Fayette, La princesse de Clèves, 1678)


Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • vidame sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]