Excalibur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Fin du xviiie siècle) De l’anglais Excalibur (le mot ne semble pas être attesté, en français, avant les débuts concomitants du romantisme, de l’anglomanie et des romans médiévaux), lui-même d’origine discutée [1] :
1. Latinisation, avec le préfixe ex- (voir ci-dessous) du gallois Caledfwlch composés de caled (« dur ») et de bwlch (« entaille » → voir bouc’h en breton, « entaillé, émoussé »). Parmi les latinisations de ce mot, on trouve aussi Caliburnus (XIIe siècle, Geoffroy de Monmouth, History of the Kings of Britain).
2. Latinisation du précédent, mais interprété, par métanalyse et selon la légende comme signifiant « [épée] tirée du rocher » et recomposé avec ex- et cal-ce, liber-atus.
3. Le latin chalybs est également, peut-être, à appeler à la rescousse étymologique : ex-chalybeus : « [épée] d’acier ».

Nom propre[modifier | modifier le wikicode]

Statue d’Excalibur.

Excalibur /ɛks.ka.li.byʁ/ féminin

  1. Épée mythique du roi Arthur.
    • C’est alors qu’Arthur, sentant sa dernière heure venue, ordonne à sir Bedivère de prendre sa fidèle épée Excalibur et d’aller la jeter au plus profond du lac puis de venir lui rapporter ce qu’il aura vu. […] et au moment où il lance l’épée dans le lac, une main s’élève au dessus de l’eau, saisit Excalibur, l’agite trois fois et disparaît avec l’arme merveilleuse. Rassuré sur le sort de son épée Arthur rend le dernier soupir. (Hippolyte Adolphe Taine, Histoire de la littérature anglaise, 1864)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]