autant pour moi

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Autant pour moi serait une forme elliptique de C’est autant pour moi, sous-entendu C’est autant d’erreur que l’on peut mettre à mon actif.
Cette expression serait à rattacher à autant pour le brodeur, expression dont l’utilisation est attestée dès le XVIIe siècle[1].
La graphie au temps pour moi est recommandée par l’Académie française, puisque selon celle-ci rien ne justifie l’expression autant pour moi, tandis que l’expression au temps pour moi serait liée à l’expression militaire au temps !, commandant la reprise d’un mouvement[2]. L’Académie française précisait toutefois qu’« Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière » → voir au temps pour moi pour plus de détails.
Déterminer la fréquence relative de la graphie autant pour moi est très difficile car elle se présente souvent de façon littérale.
--------------------------------------------------------------------
Dans le quotidien La Lanterne (Paris. 1877) 
Edition du 8 avril 1905
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k75066224.image.r=%22autant%20pour%20moi%22.f3.langFR
"Le torchon brûle" de Gaston Malot
Dans un couple bourgeois , Lucie veut divorcer de Georges qui ne le veut pas.
Elle a demandé à son domestique Baptiste de lui servir de témoin pour lui fournir un motif de divorce.
Elle lui demanda de se cacher sous la table et en sortir lorsqu'il entendra un soufflet ( une gifle). Elle trahira sans états d'âme par la suite :
BAPTISTE, sous la table. — Un soufflet, s.-v.-p.; je m'ennuie là-dessous.

GEORGES, prenant Lucie par la taille. — Laisse-moi t'embrasser, poupoule. (Lucie se débat en criant).

BAPTISTE, SOUS la table. — Grand Dieu ! ils se battent, j'ai envie de crier « au feu ! » (il entend le bruit d'un baiser, et croit que c'est celui d'une gifle ; se montrant.) J'ai entendu !

(Il aperçoit Georges et Lucie enlacés).

GEORGES, se retournant. — Que faites-vous là ?

BAPTISTE. — Je le répète à Monsieur et it

Madame : j'ai entendu le soufflet.

GEORGES. — Il n'y a pas eu de soufflet,

BAPTISTE. — Alors, il y a eu rapprochement.

Autant pour moi.

GEORGES. — Baptiste, vous êtes un impertinent, je vous chasse.

La formule, si cela en est une , était donc utilisée hors de contexte militaire et servait , pour Baptiste, à s'excuser en remettant son discours à égalité avec celui qui conteste , son maître Georges.
------------------------------------------------------------------
Revue "Le Mois littéraire et pittoresque"
Edition mois d’Août 1915
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6556808q/f35.image.r=%22autant%20pour%20moi%22.langFR
"Le passage de l'Aisne (12 septembre et jours suivants ) ( notes d'un commandant de compagnie)" de Gabriel Marri
— Nom de nom, vous devez bien me reconnaître! Je suis le commandant.

Et vous, vous êtes bien la compagnie du génie?

— Jamais de la vie ! Nous sommes le 3o5e de ligne !

— Ah bon ! autant pour moi, alors.

Continuez votre besogne.

Locution-phrase[modifier | modifier le wikitexte]

autant pour moi /o.tɑ̃ puʁ mwa/ invariable

  1. Formule par laquelle on reconnaît une erreur que l’on a commise.
    • Ludivine : Bravo le prix Nobel ! On ne dit pas je m'excuse.
      Bertrand : Autant pour moi. Je vous propose de reprendre depuis le début.
      (Luce Leccia, Appartements à louer, p.29, L'Harmattan, 2010)
    • Autant pour moi monsieur le directeur, autant pour moi. Si ça continue, c'est moi qui vais finir par pleurer ! Mais rassurez-vous, juste des larmes d’expert-comptable, monsieur le directeur. (Emmanuelle Ménard, Deux jours comme l'hiver, p.41, L'Harmattan, 2012)
    • Autant pour moi est une locution de modestie, avec un brin d’autodérision. Elle est elliptique et signifie : « Je ne suis pas meilleur qu'un autre, j'ai autant d'erreurs que vous à mon service : autant pour moi. » (Claude Duneton, Au plaisir des mots, p.17, Balland, 2004)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. Antoine OudinDictionnaire italien et françois, 1663 → consulter cet ouvrage
  2. academie-francaise.fr