avanie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1713) avanye (1557) (« imposition infligée par les Turcs aux chrétiens, rançon ») ; de l’italien avania, du turc qui l’a emprunté a l’arabe خوان, khawwaan (« non-fiable, traître »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
avanie avanies
/a.va.ni/

avanie /a.va.ni/ féminin

  1. (Vieilli) Vexation, insulte que les Turcs faisaient au Levant aux voyageurs, notamment les pèlerins, pour leur en tirer de l’argent.
  2. (Vieilli) Affront fait de gaieté de cœur.
  3. Traitement humiliant qu’une personne reçoit en présence de plusieurs autres.
    • Les peuples pardonnent quelquefois la tyrannie, jamais les avanies personnelles. (Jérôme-Adolphe Blanqui, Voyage en Bulgarie 1841, chapitre V - 1845)
    • Madame, lui dit le général, agréez nos excuses ; il y a eu erreur, vous pouvez continuer sans crainte votre voyage, et voici un passe-port qui vous évitera désormais toute espèce d’avanie (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Avanie et framboise sont les mamelles du destin. (Boby Lapointe, Framboise)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]