champ magnétique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Composé de champ et de magnétique, signifiant à l’origine le champ H.

Locution nominale[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
champ magnétique champs magnétiques
/ʃɑ̃ ma.ɲe.tik/
Les deux définitions du champ magnétique. Les champs B et H sont identiques à l’extérieur de l’aimant mais presque opposés à l’intérieur.

champ magnétique /ʃɑ̃ ma.ɲe.tik/ masculin

  1. (Physique) Espace où s’exercent des actions magnétiques.
    1. (Plus courant) Champ B. Champ de force exprimé en teslas (T), qui donne la force de Lorentz sur les charges électriques en mouvement.
      • Nous allons maintenant définir un vecteur champ magnétique B (parfois appelé induction magnétique ou densité du flux magnétique) en un point de l’espace au moyen de la force magnétique exercée sur un corps-test approprié. (Raymond A. Serway, Physique 2 : Électricité et magnétisme, 3e éd., 1992, ISBN 9782804116057)
      • Dans ces régions, le champ magnétique terrestre est presque vertical, et par convention internationale, on considère que lorsque la composante horizontale de ce champ magnétique est inférieure à 6 microteslas, les boussoles et compas magnétiques ne doivent pas être utilisés, car trop peu fiables. (Jacques Darolles, « Vol polaire », site www.pilotlist.org)
    2. (Moins courant) Champ H. Champ de force exprimé en ampères par mètre (A/m), historiquement considéré comme champ créé par le charge magnétique et aujourd’hui considéré comme différence du champ B et la magnétisation du matériau.
      • La description macroscopique des phénomènes magnétiques requiert deux champs de vecteurs, le champ magnétique H et l’induction magnétique B. (Laurent-Patrick Lévy, Magnétisme et supraconductivité, 1997, ISBN 9782868833808)
      • La Commission Électrotechnique Internationale recommande de désigner par B l’induction magnétique et par H le champ magnétique. Dans cet ouvrage, nous utiliserons également les termes de « champ B » et de « champ H » pour désigner ces deux quantités. (Étienne du Trémolet de Lacheisserie, Magnétisme : Fondements, 2000, ISBN 9782868834638)
Note[modifier | modifier le wikicode]
Dans le langage courant, la distinction des champs B et H n’est pas importante.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Champ B :

Champ H :

Holonymes[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]