champ

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Champ, Champ., champ’

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin campus (« terrain plat, plaine », « campagne cultivée, champ, terrain, territoire », (Absolument) « le champ de Mars à Rome », « champ de bataille, lice, carrière, champ d’action, théâtre »). Ce mot est le doublet étymologique de camp.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
champ champs
/ʃɑ̃/
Un champ en été.

champ /ʃɑ̃/ masculin

  1. (Agriculture) Parcelle de terre utilisée pour l’agriculture.
    • Les champs d’avoine sont, certaines années, envahis par des plantes nuisibles telles que les chardons, les sanves, moutardes sauvages, ravenelles. (Bulletin de la Société des lettres, sciences et arts du département de la Lozère, 1903, p.24)
    • Monsieur le juge, comment serait-il possible que je possédasse une vache tachetée ou pas tachetée, n’ayant ni étable pour la loger, ni champ pour la nourrir. (Octave Mirbeau, La vache tachetée, 1918)
    • Là, un champ labouré n’avait pas été ensemencé ; ici, une pièce de blé était trépignée par les bêtes. (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 418, Mercure de France, 1921)
    • Parmi la maigre littérature, en particulier francophone, concernant la malherbologie, il manquait une synthèse taxonomique sur la flore des champs cultivés. (Philippe Jauzein, Flore des champs cultivés , p.7, Éditions Quae, 2011)
    • En plein champ, au milieu des champs, de la campagne.
    1. (Au pluriel) Campagne, terres labourables, prés, bois, bruyères, etc.
      • El Mouria, c’est toute la forêt : il en connaît tous les sentiers, à des lieues, les cantons à muguet, les champs de myrtilles, les placers de girolles, de pieds rouges, de charbonniers. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
      • Mener les vaches, les brebis aux champs.
      • Fleurs des champs.
      • Se promener dans les champs.
    2. (Au pluriel) Antonyme de ville.
      • Maison des champs.
      • Il est allé aux champs.
    3. (Militaire) Ancien synonyme de campagne.
  2. Recul, espace.
    • Se donner du champ, donner ou se donner de l’espace.
    1. (Par extension) Domaine d’étude, espace virtuel.
      • En proposant le passage, incessant, d'un discours ordinaire au champ de la science, en devenant un « agitateur de mots », le vulgarisateur se donne un joli rôle : celui de l’intermédiaire, du « passeur de mots ». (Sabine Pétillon-Boucheron, Les détours de la langue : étude sur la parenthèse et le tiret double, page 299, éditions Peeters, 2002)
    2. (Physique) Espace où s’exercent des forces.
      • Un champ gravitationnel, magnétique, etc.
    3. (Sociologie) Espace social métaphorique, relationnel et concurrentiel où s’exercent des forces, des enjeux de pouvoirs.
      • Le champ politique, médiatique, etc.
    4. (Mathématiques) Espace occupé ou non par un objet mathématique.
      • Le champ scalaire, vectoriel, matriciel, etc.
    5. (Bases de données) Espace éditable dans un formulaire, dans une base de données.
      Un champ, élément de base d’une base de données (ici avec pull-down automatique).
    • Champ alpha-numérique, champ numérique, champ texte, champ dates, champ booléens, champ compteur automatique, etc.
  3. (Figuré) Carrière, sujet, occasion.
    • On lui a donné, on lui a ouvert un beau champ pour acquérir de la gloire.
    • Un vaste champ s’ouvre devant nous.
    • Il a un beau champ pour paraître avec avantage.
    • Voilà un beau champ pour étaler son éloquence, son érudition.
  4. Liberté, champ libre.
    • Donner du champ à quelqu’un.
    • Avoir encore du champ devant soi, Avoir encore des ressources.
    • Être à bout de champ, N’avoir plus de ressources.
  5. Étendue plane.
    1. Fond sur lequel on peint, on grave, on représente quelque chose.
      • Le champ de ce tableau est trop clair.
      • Ses armes sont un lion d’or en champ d’azur, sur champ d’azur.
      • Le champ de cette pièce de monnaie est terne.
    2. Étendue qu’embrasse la vue, champ de vision.
      • Cette lunette a trop peu de champ.
      • Le champ visuel.
      • Diminution du champ visuel.
      1. (Par analogie) Portion de l’espace visible à travers l’objectif d’une caméra et limité par le cadre.
        • La maîtrise du champ est un des éléments-clé du coût d’un film : un élément parasite se trouvant accidentellement dans le champ nécessite de refilmer la même scène.
    3. (Par ellipse) Étendue de nuances et de coloris que couvre une couleur dominante, champ chromatique.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

champ /ʃɑ̃p/ masculin (Indénombrable)

  1. Variante de champ’.
    • Soirée de réveillon à la sauce vaudeville : à la suite d’un concours de circonstances, une bourgeoise et une prolo se retrouvent contraintes à partager la dinde et le champ. (Télérama n° 2783)

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom commun 1)

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Apocope de champion.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

champ /tʃæmp/

  1. Champion.
  2. Créature lacustre du lac Champlain.