encastrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xviie siècle) Écrit incastrer sous la Renaissance; emprunt à l'italien incastrare (« enchâsser, faire pénétrer dans une encoche »), issu du bas latin *incastrare (« sertir ») antérieurement dérivé du bas latin incastratura (« tenon »), probablement dérivé du latin classique castrum (« forteresse »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

encastrer transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Arts) Enchâsser, unir une chose à une autre par le moyen d’une entaille.
    • Il faut encastrer ce tableau dans le lambris.
    • Ces deux choses ne s’encastrent pas bien l’une dans l’autre.
    • Cette pierre tombale était encastrée dans le parvis.
  2. (Par analogie) En parlant d'une personne, se placer dans l'encadrement d'une porte ou d'une fenêtre.
    • Un faible bruit d'eau lui parvint alors dont il ne comprit ce qu'il était qu'au moment où l'Arabe s'encastra de nouveau dans la porte. (Albert Camus, Exil et royaume, 1957)
  3. Insérer entre deux éléments.
    • Les mots ne doivent pas couler : ils s'encastrent. C'est d'une rocaille où l'air circule librement qu'ils tirent leur verve. (Jean Cocteau, Difficulté d'être, 1947)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]