femina

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Ido[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin femina.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

femina /fɛ.ˈmi.na/

  1. Féminin.
  2. Femelle.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

"Femelle, femme, par opposition au mâle." (Ernout,Meillet)
Participe moyen en –meno- substantivé du verbe *feo (« produire, enfanter ») [1]; [2]
Etymologie fantaisiste médiévale venant à l'appui de la mysoginie de l'époque de la chasse aux sorcières : de Fe : la foi, et de mina : féminin de minus, faible. La femme est "de peu de foi" : c'est une allusion au péché original, épisode d'Eve et du Serpent. (3)

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif fēmĭnă fēmĭnae
Vocatif fēmĭnă fēmĭnae
Accusatif fēmĭnăm fēmĭnās
Génitif fēmĭnae fēmĭnārŭm
Datif fēmĭnae fēmĭnīs
Ablatif fēmĭnā fēmĭnīs

fēmina /ˈfeː.mi.na/ féminin

  1. Femelle, par opposition au mâle.
    • femina porcus, (Cicéron) une truie; femina anas, une cane; agnus mas idemque femina un agneau mâle et une agnelle;
    • incertus infans…masculus an femina esse ( Tite-Live,31,12,9) On n'aurait su dire si le nouveau-né était un garçon ou une fille.
    • (Usage adjectival) femina turba (Properce) troupe de femmes.
  2. Femme.
    • et mares deos et feminas esse dicitis, (Cicéron) (Vous prétendez qu'il y a des dieux de l'un et l'autre sexe.)
    • varium et mutabile semper femina, ( Virgile, Énéide, IV) (La femme est un être qui toujours varie et change.)
    • dux femina facti. (Virgile, Énéide, I) (une femme a tout conduit.)
    • Femina palantis agit atque haec agmina vertit! ( Virgile, Énéide, XI) (Une femme vous met en déroute et fait tourner le dos à vos escadrons ? – trad. Bellessort)
    • magnum et memorabile nomen, una dolo divum si femina victa duorum est! (Virgile) (Quelle grande puissance, bien digne de mémoire, si une femme à elle seule a été vaincue par la ruse de deux divinités !)
    • intra annum vicesimum feminae notitiam habuisse in turpissimis habent rebus, ( César, La Guerre des Gaules, VI, 21) (C'est une des plus grandes hontes chez eux que d'avoir connu les femmes avant l'âge de vingt ans.)
    • Usage adjectival femina turba, (Properce) une troupe de femmes.
  3. (Technique) femina cardo, (Vitruve) mortaise (qui reçoit le tenon).
  4. (Grammaire) Genre féminin.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Outre les mots cités dans la section Étymologie, du même radical :

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. A. Ernout, A. Meillet, Dictionnaire étymologique de la langue latine. Histoire des mots. Retirage de la quatrième édition. Augmentée d'additions et de corrections nouvelles par Jacques André (Klincksieck,Paris, 1994) ISBN 2-252-02491-7
  2. Participe moyen substantivé du verbe *feo (« produire, enfanter ») qui a donné fetus, fetura, fecundus, fenum, fenus (voir ces mots). « On pourrait aussi expliquer femina comme celle qui allaite, en songeant à la racine qui a donne fellare », lequel provient de l’indo-européen commun *dʰeh₁ (« téter, sucer »), d'après Michel Bréal et Anatole Bailly, Dictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885.

3) Malleus Maleficarum, par Henri Institor & Jacques Sprengel, Lyon 1487