nec

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Conventions internationales[modifier | modifier le wikicode]

Symbole[modifier | modifier le wikicode]

nec

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du nedebang.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin nescius.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

nec masculin

  1. Ignorant, nigaud, niais, sot.
  2. Insensé, fou, aliéné.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l'Europe latine, 1838-1844

Arapaho[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du proto-algonquien *nepyi.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

nec /Prononciation ?/

  1. Eau.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Élision euphonique de neque (→ voir ne et -que).

Adverbe[modifier | modifier le wikicode]

nec

  1. Et ne pas, ni, non plus, mais… ne pas.
    • Fluctuat nec mergitur. (devise de Paris)
      Il est agité par les flots, mais il ne coule pas.
    • Nec plus ultra.
      Il n’est rien de mieux.
    • Nec, si miserum fortuna Sinonem
      Finxit, vanum etiam mendacemque improba finget. (Virgile, L’Énéide, II)
    • Ardet nec consumitur. (devise de la bière Grimbergen)
      Elle brûle mais ne se consume pas.

Références[modifier | modifier le wikicode]