trottiner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) De trotter et du suffixe diminutif -iner.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

trottiner /tʁɔ.ti.ne/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Aller à un trot raccourci.
    • Ce cheval ne fait que trottiner.
  2. (Figuré) Marcher d’un petit pas accéléré.
    • Contre sa jambe trottinait son chien « Lirot », un fort mâtin à museau aigu, à poil d’hyène, hérissé de piquants noirs de l’échine au panache. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
    • Leste, menue, elle trottinait, les pieds enfouis dans des chaussons. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • […]; ses yeux brillent étrangement, et elle trottine avec sûreté. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.237)
    • L'aîné boitillait depuis qu'il avait roulé sous les sabots des chevaux et la toute petite commençait à trottiner en suivant la bande. (Pierre Gamarra, Rosalie Brousse, chapitre VII ; Éditeurs Français Réunis, Paris, 1953)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]