Écossais

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : écossais

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de Écosse avec le suffixe -ais.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin Écossais
\e.kɔ.sɛ\
Féminin Écossaise
\e.kɔ.sɛz\
Écossaises
\e.kɔ.sɛz\

Écossais \e.kɔ.sɛ\ masculin (équivalent féminin : Écossaise) singulier et pluriel identiques

  1. (Géographie) Quelqu’un originaire d’Écosse ou habitant en Écosse.
    • C'est au moment où les eaux retournent à la mer qu'on fait dans ces graux la singulière pêche du turbot, qui rappelle celle des Écossais, décrite dans le Redgauntlet de Walter-Scott. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 74)
    • Ce Dick Kennedy était un Écossais dans toute l’acception du mot, ouvert, résolu, entêté. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Écossais jusqu'à la moelle, grand amateur du pibroch dont il joue avec conviction, serviable, jovial, toujours très actif, il est la providence des rares touristes étrangers qui visitent la résidence chérifienne. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 75)
    • Le dogme calviniste de la prédestination, religion terrifiante et qui avait touché si profondément les Écossais, s’était, en ce pays de compromis, atténué. — (André Maurois, Histoire de l’Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p. 598)

Notes[modifier le wikicode]

Ce mot est un gentilé : il désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]