émeraudine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1, 2, 3) De émeraude, avec le suffixe -ine.
(Minéralogie) (1797) Nom donné par le naturaliste, minéralogiste, géologue et paléontologue français Jean-Claude Delamétherie.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
émeraudine émeraudines
\em.ʁo.din\
Une émeraudine.

émeraudine \em.ʁo.din\ féminin

  1. (Désuet) (Entomologie) Cetonia aurata, cétoine dorée (coléoptère).
    • Le jardinier industrieux, en écartant cette foule importune, mettra, par quelques secrets utiles, la Rose qu'il chérit à l'abri de ces ouvriers habiles et délicats qui semblent la préférer à toutes les autres fleurs ; il fera fuir les papillons volages, l’émeraudine verdâtre et le richard rubis ; […]. — (Pierre-Joseph Buc'hoz, Monographie de la rose et de la violette: considérées sous leurs aspects d’utilité et d'agrément, Paris : chez Chambon, an XII (1804), p. 81)
    • La Cétoine dorée ou Émeraudine de Geoffroy est très commune; à l'état parfait, elle est essentiellement floricole, elle fréquente depuis la fin de mai jusqu'au commencement de l'automne, dans les champs, les fleurs des Ombellifères et des Chardons, et dans les jardins, les Roses, les Pivoines et les Lilas. — (E. Lucet, Les insectes nuisibles aux rosiers sauvages & cultivés en France: descriptions et mœurs, dégâts, moyens de destruction , Rouen : imprimerie E. Cagnard 1898, & Librairie des sciences naturelles P. Klincksieck, 1900, p. 51)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
émeraudine émeraudines
\em.ʁo.din\
De l’émeraudine.

émeraudine \em.ʁo.din\ féminin

  1. (Désuet) (Minéralogie) Dioptase.
    • Cuivre-Dioptase, Haüy. Ce minéral cuivreux, considéré d'abord comme une substance pierreuse , avoit été nommé émeraude de Sibérie par Ferber, émeraudine par M. Delamétherie, et dioptase par M. Haüy. C'est le Kupferschmaragd de Werner : Dioptas de Karsten. M. Sewerguine, minéralogiste russe, lui a donné le nom d’achirite.
      Sa pesanteur spécifique est de 3,3, et sa couleur le beau vert d'émeraude; il est translucide, assez dur pour rayer le verre , et ne blanchit pas dans l'acide nitrique, même chauffé. (Haüy.)
      — (Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle, appliquée aux arts, à l'agriculture, à l'économie rurale et domestique, à la médecine, etc., tome 8, Paris : chez Deterville, 1817, p. 568)
  2. (Désuet) (Minéralogie) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • La pierre que j'ai cru devoir désigner sous le nom d’émeraudine, l'avait été sous celui d’émeraude; mais elle en diffère par sa couleur, qui est d'un vert très-pâle, et par sa forme qui offre des cubes dont les faces sont striées verticalement et horizontalement; de sorte que les stries verticales sont opposées. Cette pierre, dont le tissu est feuilleté, a un reflet légèrement argentin ; elle scintille sous le briquet. Cette émeraudine des environs de Limoges, s'y trouve souvent en masses du poids de trente à quarante livres. — (Balthazar Georges Sage, Institutions de physique, tome 2, Paris : chez Firmin Didot, 1811, p. 129)
    • J'ai reconnu la présence de l'alumine dans l’émeraudine de Limoges, en la vitriolisant à deux reprises, par la distillation avec deux parties d’acide vitriolique concentré; ce qui indique, que cette pierre contenait par quintal un vingtième d’alumine: ce qui restait était du quartz divisé, lequel ayant été coupelé avec douze parties de plomb, s'est vitrifié, et n'a laissé sur le bassin de la coupelle aucun indice de substance métallique : […]. — (Balthazar Georges Sage, « Analyse de l’émeraudine de Limoges ou roche quartzeuse aluminée », dans le Tableau comparé de la conduite qu'ont tenue envers moi les ministres de l'ancien régime avec celles des ministres du nouveau régime, Paris : chez P. Didot l'aîné, 1814, p. 68)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
émeraudine émeraudines
\em.ʁo.din\
Une émeraudine.
Une émeraudine.
L’émeraudine.

émeraudine \em.ʁo.din\ féminin

  1. (Entomologie) Une espèce (Thetidia smaragdaria) d’insecte lépidoptère (papillon) de nuit de la famille des géométridés (Geometridae), d’Eurasie.
    • La chenille de l’émeraudine se nourrit sur des armoises (Artemisia), des séneçons, l’achillée millefeuille ou la tanaisie vulgaire.

Traductions[modifier le wikicode]

(certaines traductions et certains termes peuvent être au pluriel)

Hyperonymes[modifier le wikicode]

(simplifié)

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin émeraudin
\em.ʁo.dɛ̃\
ou \e.mə.ʁo.dɛ̃\
émeraudins
\em.ʁo.dɛ̃\
ou \e.mə.ʁo.dɛ̃\
Féminin émeraudine
\em.ʁo.din\
ou \e.mə.ʁo.din\
émeraudines
\em.ʁo.din\
ou \e.mə.ʁo.din\

émeraudine \em.ʁo.din\ ou \e.mə.ʁo.din\

  1. Féminin singulier de émeraudin.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons de France, par M. J. B. Godart, continuée par M. P.-A.-J. Duponchel, tome 4 - part. 2 : Nocturnes, Paris : chez Méquignon-Marvis, 1829, p. 251
  • Ivo Novak, Frantisek Severa, Papillons d’Europe, Le multiguide nature, Bordas, Paris, 1983, page 266