épine-vinette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIIe siècle) Composé de épine et vinette.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
épine-vinette épines-vinettes
\e.pin.vi.nɛt\
Planche botanique décrivant l’épine-vinette. (1)

épine-vinette \e.pin.vi.nɛt\ féminin

  1. (Botanique) (Jardinage) (Agriculture) (Cuisine) Espèce d’arbrisseau qui a des piquants et qui porte un fruit rouge et acide.
    • Le fruit de l’épine-vinette est utile pour conserver et confire et pour garnir les plats. Ces arbrisseaux font aussi un très bel effet dans les bosquets et les boulingrins à cause de l'aspect de leurs fruits. En automne et en hiver ils offrent un coup-d’œil agréable à cause de leurs fruits différemment colorés. — (Th. W. Forsyth, Traité de la culture des arbres fruitiers, 1803, page 197)
    • PISSE-VINAIGRE, s. m. — Épine-vinette, Berberis vulgaris. — Corruption fort étrange d’épine-vinette. Le goût acide des baies a d’abord fait transformer vinette en vinaigre ; puis épine-vinaigre ne voulant rien dire, on a compris que de manger de ces baies faisait uriner acide. D’où pisse-vinaigre. — (Nizier du Puitspelu, Le Littré de la Grand’Côte, Académie du Gourguillon, Lyon, 1895)
    • Autrefois plantée dans les jardins, l’épine-vinette… en fut bannie à partir du XVIIe siècle car elle était souvent parasitée par un champignon, Puccinia graminis, responsable d’une maladie fatale aux céréales, la rouille noire. En 1912, son arrachage fut rendu obligatoire pour protéger les cultures. — (Thierry Delahaye, Les Petits Fruitiers des haies, Actes Sud, Le nom de l'arbre, 2008, page 81)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Hyperonymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]