épiphyte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : epiphyte

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1839) Dérivé du préfixe épi-, avec le suffixe -phyte. Note : le terme appartient à la classification de Raunkier.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
épiphyte épiphytes
\e.pi.fit\

épiphyte \e.pi.fit\ masculin et féminin identiques

Mousses et fougères épiphytes sur les troncs des arbres de cette forêt en Tanzanie.
  1. (Botanique, Écologie) Se dit d’une plante fixée sur une autre, généralement un arbre, sans être parasite ; c'est à dire qui produit sa propre nourriture par photosynthèse en absorbant les sels minéraux par exemple dans l'humus qui s'accumule sur les branches et le dioxyde de carbone atmosphérique.
    • Ces arbres atteignent 25 à 30 mètres de haut et ils sont associés à un sous-bois abondant, à des lianes et à des plantes épiphytes.— (Paul Seiber Amérique du Sud : paysages et végétation, 1998, Ulmer, page 76)
    • Mais le plus étonnant, sans doute, qu'il nous ait été donné d'observer, est cette énorme potée de billbergia, une plante épiphyte originaire des forêts équatoriales d'Amérique latine, qui trône au milieu d'une cour parisienne du 3e arrondissement.— (Alain Lompech Face aux dernières offensives de l'hiver, des plantes résistent, Le Monde, 28 février 2001)
    • Epiphyllum syn. Phyllocactus constitue un groupe assez distinct de plantes épiphytes dont les fleurs prennent naissance sur les tiges plates des cladodes succulents, à l'aspect foliacé, et que l'on appelle parfois “cactus-orchidées”.— (Yves Delange Traité des plantes tropicales, 2002, Actes Sud, page 138)
    • Sur les premiers mètres situés au-dessus du sol, les espèces épiphytes sont moins nombreuses qu'au niveau des fourches et des branches maîtresses, mais elles sont néanmoins présentes surtout dans les forêts de moyenne montagne. — (Patrick Blanc, Être plante à l'ombre des forêts tropicales, 2005, Nathan page 87)
    • [ Burle Marx ] sait à merveille transformer un sujet unique et isolé sur une pelouse ou entre deux bâtiments en une sorte de forêt tropicale à lui seul, si nombreuses sont les grappes épiphytes qui l'ornent et le transforment. — (Jacques Leenhardt, Du modernisme à l'écologie in Roberto Burle Marx: la modernité du paysage, 2011, Cité de l'architecture et du patrimoine, p. 59)

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
épiphyte épiphytes
\e.pi.fit\
Une épiphyte suspendue dans le vide

épiphyte \e.pi.fit\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Botanique, Écologie) Plante supérieure qui vit sur les phanérophytes.
    • Ici et là des éclaboussures de blanc et d’incarnat indiquaient des touffes fleuries d’épiphytes rampants. — (H. G. Wells, L’Île du docteur Moreau, 1896 ; traduit de l’anglais par Henry Durand-Davray, 1901, pages 56-57)
    • [La forêt humide de montagne] est encore riche en lianes et en épiphytes (surtout des aracées) et s'étend depuis la base du versant jusqu'à 1800 (2000) mètres d’altitude. — (Paul Seiber, Amérique du Sud : paysages et végétation, 1998, Ulmer, page 60)
    • La famille des Broméliacées réunit également de nombreuses plantes, la plupart épiphytes des forêts tropicales et subtropicales, humides ou sèches, ainsi que quelques plantes des milieux arides.— (Yves Delange Traité des plantes tropicales, 2002, Actes Sud, page 135)
    • En Afrique, les épiphytes herbacés de ces milieux sont peu nombreux, et l'on rencontre quelques Impatiens, Peperonia, Begonia. — (Patrick Blanc, Être plante à l'ombre des forêts tropicales, 2005, Nathan page 88)
    • En revanche, dans les zones à climat trop sec pour permettre à la forêt de s'installer avec tout son cortège d’épiphytes, les parois et les surplombs de grottes constituent les seuls biotopes susceptibles d'accueillir ces espèces retombantes. — (Patrick Blanc, Folies végétales, 2007, Chêne, page 13)
    • Il est vraisemblable que la sécheresse estivale de la plupart des régions tempérées soit la cause principale de la rareté des épiphytes, moins adaptées à supporter la sécheresse que de petites espèces saxicoles compactes et possédant souvent des feuilles succulentes. — (Patrick Blanc, Le Mur Végétal, de la nature à la ville, 2011, Michel Lafon, page 60)
    • La canopée forestière tropicale est le milieu le plus vivant du monde ; même les plantes sont plus nombreuses en haut qu'en bas, à cause des épiphytes (….) qui forment des jardins suspendus couvrants les hautes branches. — (Luc Jacquet et Francis Hallé, Il était une forêt, Actes Sud, 2014, p.142)
    • La forêt humide abrite de nombreux épiphytes tels Tillandsia et d'autres broméliacées.— (Galinier J, Achiotepec SL, Hueytlalpan SA, Tlachichilco SP. N’yũhũ, Les Indiens Otomis. Centro de estudios mexicanos y centroamericanos; 2016. doi:10.4000/books.cemca.3685)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]