Annexe:Liste de proverbes d’Afrique noire en français

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Recueil de quelques proverbes d’Afrique sub-saharienne.

Le continent africain est géographiquement divisé horizontalement par le Sahara qui constitue à la fois une barrière naturelle, culturelle et ethnique. On entend donc ici par "africain" ce qui provient en fait des peuples sub-sahariens tels que les Bantous, les Bochimans ou les Pygmées. Il s’agit de ce que l’on nomme communément l’Afrique noire, en ce sens que les cultures concernées sont celles que l’on peut trouver sur le continent africain à l’exclusion des cultures berbère, touareg, arabe, musulmane, égyptienne et consort, sans compter les reliquats de la culture coloniale.

  • Travail de la mère, déjeuner du fils (Sénégal);
  • Celui qui n’a pas peur n’a pas de courage (du grand Douk Saga Côte d’Ivoire);
  • La plante des pieds ne connaît pas les nausées (Cameroun);
  • Le bon bois a toujours des fourmis (Cameroun);
  • Les gens n’aiment pas les gens mais ils aiment l’argent des gens (Côte d’Ivoire);
  • Les morts n’ont pas de bouche (Congo);
  • Celui ou celle qui a la diarrhée n’a pas peur de la nuit ;
  • On ne lance des pierres que sur un arbre qui porte des fruits (Congo)
Les enfants ont pour habitude de faire tomber les mangues en lançant des pierres sur les manguiers.
  • Plus le singe grimpe en hauteur sur l’arbre, plus on voit son derrière (Congo);
  • Qui a la diarrhée ne craint pas la pluie (Cameroun);
  • Si le crocodile veut se coudre un pantalon c’est parce qu’il sait où mettre sa queue (Côte d’Ivoire);
  • Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle (Amadou Ampate Ba);
  • C’est quand le vent souffle que l’on voie les fesses de la poule (Cameroun);
  • Aussi longtemps que les lions n’auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.[1]

Notes[modifier le wikicode]


1. « Si tu as de nombreuses richesses donne ton bien ; si tu possède peu, donne ton coeur. »[modifier le wikicode]

2. « Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux. »[modifier le wikicode]

3. « Que celui qui n’a pas fini la traversée d’une étendue d’eau ne se moque pas de celui qui se noie. »[modifier le wikicode]

4. « Les marques du fouet disparaissent, la trace des injures, jamais. »[modifier le wikicode]

Origine :
Signification :

5. « L’espoir est le pilier du monde. »[modifier le wikicode]

Origine :
Signification :

6. « La mort engloutit l’homme, elle n’engloutit pas son nom et sa réputation. »[modifier le wikicode]

7. « On est plus le fils de son époque que le fils de son père. »

[modifier le wikicode]

8. « Il n’y a pas qu’un jour, demain aussi le soleil brillera ».
[modifier le wikicode]

9. « En présence de la tête, le genou ne revendique pas le port de chapeau ».
[modifier le wikicode]

Origine : Proverbe béninois, précisément de la communauté Fon.
Signification : Chaque personne doit être traitée selon sa personnalité. Il faut traiter chacun selon ses mérites. Il faut mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Ce proverbe est aussi l’équivalent du proverbe français "A tout seigneur tout honneur".

Voir aussi[modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier le wikicode]

  • Mwamba Cabakulu, Dictionnaire des proverbes africains, Paris, L’Harmattan, 1992, 303 p. ISBN 2738416853
  • Ahmadou Kourouma (sous la direction de), Le grand livre des proverbes africains, Presses du Châtelet, 2003, 272 p. ISBN 2845921055