Annexe:Liste de termes sexuels japonais

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
  • Les mots en italique sont définis plus loin dans cette liste
  • Cette liste initialement sert à décrire des pratiques sexuelles ou des termes relatifs au Hentai

A[modifier le wikicode]

  • Adventure Game (アドヴェンチャーゲーム) : Voir Love Simulator
  • Animation Serie : Type de Hentai Game qui tient plus du dessin animé interactif que du jeu vidéo à proprement dire. En effet, l'aspect ludique est quasi-inexistant et la seule interactivité se limite souvent à deux ou trois choix pour nous mener à la fin de l'histoire. Évidemment, le cheminement du jeu est parsemé de scènes érotiques et pornographiques, et le contexte du scénario est bien souvent propice à ce genre d'évènements: par exemple, un manoir peuplé de belles jeunes filles, le héros étant le seul garçon de l'établissement…
  • Anime XXX : Anthologie irrégulière qui recensait les histoires "one shot" publiées dans le mensuel Hentai Mag, éditée par SEEBD dans la collection BDrogène. La qualité de la mise en page était médiocre, les traductions inintéressantes et les prix prohibitifs, la sélection des doujins réunis sous cette couverture se faisait sans grande rigueur pour un résultat tout sauf intéressant, qui contribua à l'échec de la collection. Après 6 tomes, un septième fut annoncé en 2003, qui ne fut jamais réalisé car l'éditeur préféra arrêter là sa carrière dans le Hentai, préférant se focaliser sur le manga traditionnel. SEEBD ne dispose plus des licences des doujins qu'ils publiaient dans leur anthologie et n'a pas l'intention de recommencer son expérience Hentai.
  • Ashi Koki (足コキ) : Masturbation effectuée avec les pieds par un protagoniste féminin ou masculin sur un personnage masculin, en lui enserrant la verge des deux pieds ou simplement en lui caressant le gland avec la plante du pied ou le bout des orteils.

B[modifier le wikicode]

  • Bakunyuu (爆乳) : Souvent considéré à tort comme un synonyme de Oppai, le Bakunyuu est le degré supérieur en la matière, avec des seins énormes, disproportionnés, complètement surréalistes, faisant 3 à 4 fois le volume de la tête du protagoniste féminin. Vu cette exagération marquée, le Bakunyuu est un genre appartenant au Guro.
  • Balloon (バルーン) : Synonyme de Pregnant. Fétichisme portant sur les femmes enceintes. On a même pu observer des doujins cumulant Balloon et Lolicon (anthologie "balloon lolita").
  • Bishoujo (美少女) : Aussi orthographié bishōjo. Signifie "jolies filles". Il s'agit souvent d'une forme de fan service, visant à présenter de jolies jeunes filles qui accrochent le public masculin.
  • Bishounen (美少年) : Aussi orthographié bishōnen.
  • Boin (ボイン) : Bruit que fait, dans un doujin ou un anime, une forte poitrine qui "rebondit". C'est aussi un énième sous-genre qui s'attache plus à la cinétique des seins et qui donc est assez soft, sauf s'il est couplé (comme bien souvent) à d'autres styles comme le Bakunyuu.
  • Bondage (ボンデージ) : Pratique sexuelle consistant à entraver de cordes ou autres liens le partenaire. Il s'agit là d'une forme de soumission dudit partenaire, et c'est donc une pratique fort prisée des japonais, et que l'on retrouve à profusion dans le Hentai même si ce n'est pas le Hentai qui l'a entérinée. Les japonais nomment cela "Shibari" ou "Kinbaku"
  • Bukkake (ぶっかけ) : Parfois orthographié Bukkakeko. Pratique sexuelle indépendante du Hentai mais très présente dans ce style de manga, venant selon la croyance populaire du Japon moyenâgeux où il s'agissait d'une forme d'humiliation réservée aux femmes adultères. Cela consiste à recouvrir de sperme les différentes parties du corps de sa partenaire, et plus particulièrement le visage. Cette pratique réunit très souvent plus d'un partenaire masculin pour un seul partenaire féminin, et dans le Hentai, c'est souvent le résultat d'un "viol" collectif.

C[modifier le wikicode]

  • CG : Computer Graphics. Ce sont des images de Hentai dessinées (partiellement ou entièrement) avec l'aide de logiciels de dessin, et la majeure partie du temps, elles sont en couleur. Il existe des CG non-Hentai mais nous nous focalisons ici uniquement sur l'aspect Hentai. Les CG sont souvent soit des œuvres d'artistes et studios qui les ont créés juste en tant qu'œuvre picturale, soit des captures d'écran d'un jeu vidéo Hentai.
  • Chichi (乳) : Terme signifiant simplement « sein » ou « donner le sein », parfois employé par extension pour définir le genre Lactation.
  • Chikan (痴漢) : Pervers
  • Chikandensha (痴漢電車) : "Pervers du train". Très fréquent dans la réalité comme dans le Hentai, ce sont des hommes qui profitent de l'exigüité des trains et du fait qu'ils sont bondés aux heures d'arrivée ou de sortie des bureaux pour se frotter contre une passagère, la caresser, ou même se livrer à des attouchements sexuels bien plus explicites. C'est évidemment du harcèlement sexuel et cette pratique, dans la réalité, est punie par la loi.
  • Chiro : Coït "in"-interrompu
  • Chin-chin (ちんちん) : Penis, (utilisé par les enfants et les femmes)
  • Chinko (ちんこ) : Penis
  • Chinpo (ちんぽ) : Penis
  • Coprophilie : Plus souvent simplement nommé "scato", souvent couplé à l'urolagnie. Il s'agit de relations où les partenaires défèquent l'un sur l'autre mutuellement, ou sur un seul des partenaires. Cette pratique dévie parfois jusqu'à la coprophagie (ingestion d'excréments). Cette pratique est représentée dans le Hentai, bien qu'étant marginale, comme le Hanabuta ou le Guro, et sa forme la plus fréquente est l'énéma, ou lavement du colon, qui consiste à introduire une grande quantité de liquide par voie anale afin de laver les intestins, et cette opération a pour résultat une gerbe de liquide mêlé d'excréments qui humilie la victime.
  • Cosplay (コスプレ) : Pratique indépendante du Hentai, et n'ayant à l'origine aucun caractère sexuel. Il y est question de se travestir en une figure connue des mangas traditionnels, et de participer à des concours où le déguisement le plus fidèlement reproduit est prisé. Le Hentai ajoute le sexe au déguisement, et en une variante des uniformes fétichistes habituels, les participants déguisés ont des rapports sexuels entre eux. Cette variante du Cosplay traditionnel est assez atypique dans le Hentai, car elle concerne dans la majorité des cas des personnes réelles de chair et de sang, non des personnages dessinés. Toutefois, certains doujins mettent en scène des personnages grimés en héros de mangas traditionnels. Ceci est assez rare, car les doujins parodiques sont suffisamment nombreux à représenter les personnages originaux dans des situations d'ordre sexuel.

D[modifier le wikicode]

  • Dickgirl : voir Futanari
  • Doujin (同人) : Avant toute chose, un doujin n'est pas forcément Hentai. Doujin est en fait une version courte de doujinshi, et doujinshi est probablement une version courte de doujinzasshi. Un doujin, c'est une production qu'on pourrait comparer à quelque chose "d'amateur". C'est comme un fanzine: une bande dessinée qui est produite par les propres moyens de l'auteur plutôt que par une maison d'édition importante. Ca peut être imprimé à la maison, photocopié chez le marchand du coin, ou fait par un imprimeur professionnel, mais ça reste l'auteur qui s'occupe de tout. Il en va de même pour la distribution: on achète les doujins par correspondance, ou bien lors des comikets. Un doujinshi fait généralement moins de 80 pages, et se différencie essentiellement du manga par son mode de production et d'édition (amateur pour l'un, professionnel pour l'autre). Un doujin n'est pas un manga Hentai. Un doujin peut être une histoire non officielle tirée d'un manga, d'un anime, d'un jeu vidéo, d'un film ou d'un roman connu, mais ça peut tout aussi bien être une histoire originale. Enfin, notez ceci: il y a autant de sortes de doujins que de mangas, et peut-être même un peu plus dans la mesure où les Doujinka peuvent se permettre plus facilement de faire des parodies de mangas existants. Mais les histoires originales et/ou non-Hentai existent aussi dans le doujinshi.
  • Doujinka (同人家) : Terme définissant un dessinateur de doujin, par opposition au mangaka qui dessine des mangas. Pour une différenciation entre les termes manga Hentai et doujin, prière de se reporter aux entrées de ces deux termes.

E[modifier le wikicode]

  • Ecchi (エッチ): Défini les manga humoristique à connotation sexuelle en Occident et les mangas avec du fan service. Au Japon ce terme peut vouloir dire pervert ou sexe dans des expressions comme ecchi suru qui signifie faire l'amour.
  • Édition japonaise de Hentai : ci-après figurera une liste non-exhaustive de « maisons d'édition » publiant du Hentai au Japon. Vu que la majorité du Hentai est composé de doujins, il y a relativement peu de maisons d'édition, et certains "cercles" d'auteurs se dotent de fonctions éditoriales pour s'éditer, contrairement à un doujinka lambda qui ira chez un imprimeur pour tirer des copies de son œuvre "en amateur".
  1. Angel Publishers
  2. AV Comics
  3. Crimson Comics (cercle)
  4. Cybele Bunko
  5. Fujimi Comics
  6. Hellabunna Comics Publishing (cercle)
  7. Joy Comics
  8. MD Comics
  9. Mujin Comics
  10. Saigado Comics Publishing (cercle)
  11. Saint Rio Comics (cercle)
  12. Seraphim Comics
  13. Shiitake Comics
  • Éditions Le Téméraire : Éditions publiant des traductions françaises de Hentai dans sa collection Manga X. N'existe plus.
  • Éditions SEEBD : Éditeur responsable de la publication des magazines Geisha, Hentai Mag et X-Trême Manga, qui possédait le label BDrogène et dont le siège social est situé à Cambrai. Ils ont arrêté le Hentai vers 2003 pour publier du manga sous les labels Saphira, Tokebi, Kabuto, Akiko et Akuma.
  • Ero Game (エロゲーム) ou (エロゲー) : Terme employé par les japonais pour les Hentai game
  • Eroge : Contraction de Ero Game

F[modifier le wikicode]

  • Fan Service (ファン サービス) : Les fan services ce sont les plans sur les culottes (pantsu shot), le boin effect et les scènes dans les bains, onsen… On en trouve beaucoup dans le manga et l'anime traditionnel, de style ecchi, mais pas dans le Hentai, puisque là on ne se contente plus de suggérer ou de légèrement titiller.
  • Fera, Ferachio (フェラ、フェラチオ) : Fellation
  • Fakku (ファック) : Rapports sexuels. Comme fuck en anglais.
  • Fukujuu (服従) : Signifie soumission, obéissance. Pratique sexuelle consentante de soumission/domination (pas de viol ni de tortures).
  • Furry : voir Kemono
  • Futanari (ふたなり) : Qualifie le type de Hentai mettant en scène des hermaphrodites, autrement dit, des êtres munis des deux sexes. La disproportion est souvent de mise dans la représentation des appareils génitaux et des éjaculations, on peut même sombrer dans le fantastique pur avec des personnages dotés de plusieurs appendices masculins, parfois à des endroits incongrus de leur anatomie. Le futanari appartient au guro.

G[modifier le wikicode]

  • gaijin (外人) : "Étranger". Pas utilisé en Hentai, mais sert pour certains à faire une bonne nuance entre la BD pornographique orientale et celle occidentale, traitant de "BD gaijin" tout ce qui n'est pas manga, manhwa ou manhua.
  • ganguro et Gyaru (顔黒ギャル) : Jeune japonaise "victime de la mode", fille au visage et au corps basanés à cause de séances d'UV à répétition (ou à cause de divers produits autobronzants), qui s'habille de manière excentrique avec des vêtements dans les teintes pastel. Leur coupe de cheveux est souvent bariolée et originale. Avec les idols (aïdolu), on peut considérer qu'elles sont les muses des mangakas de Hentai, qui créèrent ce genre pour coucher sur papier ce qu'ils ne pouvaient se permettre dans la réalité.
  • geisha (芸者) : Périodique à parution bimestrielle autrefois publié par les éditions SEEBD, présentant des bande dessinées parodiques et non parodiques "dans le style" Hentai, mais clairement dessinées par des occidentaux. Le dessin était potache, et les parodies grossières (bâclées, volontairement péjoratives). Le no 1 est paru en novembre 1996 (estimation faite à partir du no 16 de mai 1999, à la condition que la parution ait toujours été régulière et identique). La publication existait encore au numéro 41, qui selon une estimation logique devait être le numéro de juillet août 2003. Il est logique que le périodique ait cessé toute activité à cette époque, puisque c'est à ce moment que SEEBD a arrêté de frayer avec le Hentai.
  • gokkun - Forme de bukkake dans laquelle un homme ou une femme avale le sperme de son partenaire ou crache dans sa bouche.
  • gore : Style de Hentai particulièrement extrême, "gore" comme les films d'horreur du même genre, présentant des scènes de sexe couplées à des mutilations et des sévices corporels graves entraînant souvent la "mort" du personnage représenté. Il y a récurrence des rôles dans ce genre : la victime est presque toujours de sexe féminin et le bourreau, lorsqu'il est représenté, est le plus souvent de sexe masculin. C'est un genre très marginal faisant partie du "guro" dont la figure emblématique reste Waita Uziga, et qui va beaucoup plus loin que ce que l'on nomme EroGuro, que ce soit dans la représentation d'atrocités, la perversion des scènes, et le caractère foncièrement choquant et traumatisant de certaines représentations, il n'existe pas "pire" en dessin.
  • guro (グロ) : Vient de "grotesque" abrégé et décomposé avec le syllabaire japonais. Ce terme s'emploie pour toutes les productions bizarres, malsaines, étranges, glauques, dont le Hentai fourmille. Bizarrement ça n'a rien à voir avec le gore. Encore qu'un doujin puisse être à la fois gore et guro, mais un doujin guro n'est pas forcément gore. On appelle parfois le guro "EroGuro".

H[modifier le wikicode]

  • Haizumo : Fétichisme lié aux femmes en surpoids. Synonyme de pochari. En Occident : chubbies.
  • Hanabuta (鼻豚) : Littéralement « nez de cochon ». Pratique sadomasochiste et/ou fétichiste indépendante du Hentai mais selon toute vraisemblance d'origine japonaise. Ce fétichisme cible le nez des individus de sexe féminin, et il y est question de torture par élargissement et étirement du nez et des narines, grâce à divers appareils typiques du SM, comme des crochets ou des poires d'étouffement. Ce type de fétichisme est également repris dans le Hentai, où il constitue un sous-genre marginal comme le guro, bien qu'appartenant au SM.
  • Harigata (張形 ou 張り形) : Un godemichet
  • Hentai (変態) : En France (et en occident), Hentai désigne les mangas et les animes japonais à caractère pornographique. Le mot Hentai signifie littéralement « perversion », « anormalité » ou « métamorphose » en japonais. Même s'il peut servir à qualifier des comportements comme le sadisme ou l'inceste, ce mot en lui-même n'a pas nécessairement de connotation sexuelle. Par exemple, on peut parler de mentalité anormale ou hentaishinri. Cependant, une grande majorité des dessins animés japonais pornographiques importés en Occident (et surtout parmi les premiers titres sortis) tels que Urotsukidoji, Angel of darkness ou Dragon Pink comportent des scènes « anormales » allant de la copulation avec des monstres imaginaires au sadomasochisme, ce qui a probablement contribué à la confusion entre Hentai et Ecchi.
  • Hentai Game: Jeu vidéo dans le style Hentai. La plupart des CG sont en fait des captures d'écran de ces jeux, mieux représentés sur PC que sur console, même si la Super Nintendo, au Japon, a connu quelques Love Simulator à succès. Comme avancé précédemment, ces Hentai Game se répartissent en différents genres: Love Simulator, Rape Simulator, Training, Puzzle et Animation Serie. Les japonais préféreront plutôt employer le terme Ero Game pour ces jeux. Les "grandes consoles" ont peu donné dans le Hentai, mais il y a des consoles moins connues qui ont fait le bonheur des fans de ce type de jeux, comme la FM Towns Marty de Fujitsu.
  • Hentai Mag: Publication mensuelle éditée autrefois par les éditions SEEBD. Le 1er numéro est paru en décembre 2000, et le dernier apparemment aurait été édité courant 2003, puisque SEEBD a choisi de cesser ses parutions Hentai alors. Ce mensuel se spécialise dans la publication de courtes histoires traduites en français, et à l'origine écrites par divers mangakas de Hentai assez renommés. Ces histoires peuvent figurer en une seule fois dans le périodique, ou en plusieurs épisodes. Les histoires "one shot" publiées dans Hentai Magazine étaient souvent compilées dans Anime XXX.

I[modifier le wikicode]

  • Idol ou Aïdoru (アイドル) : Mot anglais repris en japonais et prononcé "Aïdoru" par les japonais (Aï-dore). Les "Aïdolu" ou "pop-idols" sont des chanteuses de 15-17 ans du Top 50. Elles sont adulées par des milliers de fans qui collectionnent leurs photos sur Internet et ne ratent pas une seule de leurs prestations. Elles ont une place prépondérante dans la Pop Japonaise (ou Jpop). Le culte qui les entoure suscite bien évidemment les convoitises. Les Aïdolu, avec les Ganguro et Gyaru, sont la source de l'énergie créatrice ayant engendré le Hentai.
  • Iku (いく ou 行く) : Atteindre l'orgasme, venir. (littéralement : aller)
  • Iku Comics : Nouvel éditeur français lancé par "le groupe Soleil", qui a avalé fin 2005 les éditeurs SEEBD et Asuka, il a pour but de relancer la traduction de Hentai en France, mais pas comme avant avec SEEBD qui a traduit massivement n'importe quoi et s'est cassé les dents avec des productions de qualité douteuse. Ils entendent traduire du Hentai de qualité pour la tranche d'âge 16-25 ans, des mangas plus "mûrs" pour un public qui a envie d'un peu de changement. Effectivement, leurs sorties sont peu nombreuses et on sent qu'ils tâtent le marché pour voir s'ils vont réussir à s'y installer avec plus de succès que leurs prédécesseurs Le Téméraire et SEEBD.

J[modifier le wikicode]

  • JAV : Acronyme de "Japanese Adult Video", vidéos pour adultes japonaises.

K[modifier le wikicode]

  • Kaiawase (貝合わせ) : Rapports sexuels entre deux femmes, comprenant la masturbation mutuelle.
  • Kawaii (可愛い ou かわいい) : Terme génériquement employé par les amateurs de mangas et de japanimation, pas forcément de Hentai, et signifiant "mignon". Dans le Hentai, ce terme est souvent utilisé pour définir l'aspect mignon de certains personnages en lolicon, shotacon ou ecchi.
  • Kemono (獣) ou (ケモノ) : Le premier terme est en kanji, le deuxième en katakana, et les japonais ont tendance à écrire Kemono plutôt en katakana. Terme employé pour définir les relations zoophiles dans le Hentai (utilisé à d'autres escients en dehors de cette mouvance artistique), mais également les mangas de ce genre où figurent des créatures mi-homme, mi-bête (et qualifie aussi ces mêmes créatures). Qualifie aussi les publications où figurent les relations sexuelles entre ces êtres hybrides, ou avec des partenaires humains. Le type de Kemono le plus représenté dans le Hentai de ce type est l'hybride humain-félin. Les japonais emploient le terme [ケモショタ] (Kemoshota) pour les jeunes garçons animaux, celui-ci [ケモロリ] (Kemololi) pour les fillettes animaux, et celui-là [ケモホモ] (Kemohomo) pour le Kemono Yaoi en général.
  • Kemonomimi : (ケモノ耳) en katakana, et (獣耳) en kanjis "Oreilles (mimi) d'animaux / de bêtes (Kemono)". Qualifie les productions Hentai ou de jeunes filles ou jeunes hommes portent des oreilles d'animaux, ce qui donne une allure très Kawaii au personnage. Ces oreilles peuvent être réelles (mais le reste du personnage est humain, à l'exception peut-être d'une queue), ou des diadèmes avec des oreilles dessus. Connaît plusieurs variantes, les trois plus célèbres étant [猫耳] (Neko-mimi) pour les oreilles de chat, [犬耳] (Inu-mimi) pour les oreilles de chien et [ウサ耳] (Usa-mimi) / [ウサギ耳] (Usagi-mimi) pour les oreilles de lapin.
  • Kissu : Ou Kiss. Personnage animé par la technologie flash (le plus souvent) et interactif, se trouvant bien souvent sur un site Internet (parfois il est possible de les télécharger). Ce personnage, presque toujours de sexe féminin, peut être vêtu ou dévêtu de diverses manières grâce à un choix de vêtements disponible, et ce d'un clic. Une fois le personnage nu, on peut souvent user d'instruments sur lui, comme des vibromasseurs.

L[modifier le wikicode]

  • Lactation: Qualifie (dans ce cas-ci) les mangas Hentai dans lesquels les seins des protagonistes femelle suintent en abondance un liquide comparable à du lait maternel, notamment lors de l'excitation, et ce bien que les personnages féminins représentés ne soient pas enceintes. Certains mangas représentent des scènes où les "opposants" du sujet de sexe féminin la "traient" comme on le ferait avec un bovidé. L'équivalent japonais de ce terme serait Chichi. Style très souvent couplé à Oppai, Paizuri et Bakunyuu.
  • Lemon: Courte nouvelle érotique relatant les ébats sexuels et amoureux de personnages de mangas ou de jeux vidéo, écrite par des amateurs, souvent fans des personnages qu'ils pastichent.
  • Lolicon (ロリコン) : Parfois orthographié Lolikon lorsqu'on confond l'appellation en romaji (Rorikon) avec l'acronyme américain "Lolicon" signifiant Lolita Complex. Dans le Hentai sert à qualifier les productions dans lesquelles sont présentées des relations sexuelles impliquant des mineurs d'âge de sexe féminin, avec des adultes ou pas, et pouvant avoir un caractère homosexuel (lolicon yuri). Le pendant masculin du Lolicon est le shotacon et une variante du lolicon se nomme le toddlerkon.
  • Love Simulator: Type de Hentai Game plus communément appelé Adventure Game par les américains. Type de jeu où l'on doit séduire des filles, dans le but avoué d'en obtenir des faveurs érotiques.

M[modifier le wikicode]

  • Manga Hentai (漫画 変態) : Bande dessinée japonaise qui n'est pas produite avec les faibles moyens de l'auteur, mais par les importantes maisons d'édition de mangas. Un manga, c'est ce qui est édité après avoir eu du succès (dans un Shonen Jump, par exemple, dans le cas du manga traditionnel). un manga Hentai, ou "X" n'est donc pas un doujin. Un manga Hentai fait plus de 80 pages.
  • Manga X : Collection de traductions françaises de Hentai publiée autrefois aux éditions Le Téméraire. Le premier tome date de 1997, et le dernier tome recensé de la collection est le no 20, paru en 1998. Peu après cela, et malgré une série de tomes "à paraître" encore présents sans plus d'informations sur certains sites, l'éditeur s'est effondré et a cessé toute activité. La qualité des parutions était en dent de scie, mais on notera quand même la présence de Nami SOS et Essayez-moi (Wataru Shitemite) du mangaka Chataro.
  • Manko (まんこ) : Minou
  • Manzuri (まん擦り) : Masturbation féminine. Autrefois, rapports sexuels entre deux lesbiennes. Voir aussi Kaiawase.
  • Moe (萌え) : Néologisme japonais à-demi indéfinissable, qui vient s'inscrire en complémentarité d'un autre terme afin de définir une forme de fétichisme en relation avec ce sujet. « Moe » en lui-même sert à faire comprendre qu'on trouve ça excitant, attirant, enivrant, envoûtant. Dans certains cas, peut servir de synonyme à Kawaii.
  • Monster Hentai : Type de Hentai présentant des relations sexuelles, souvent non consentantes, entre des humaines et des créatures semi, voir pas du tout, humanoïdes. Parfois nommé Tentacle Hentai, car il est souvent question de viol d'humaines via des appendices flexibles surnuméraires. Ces appendices n'ont pas toujours une forme phallique prononcée mais conservent en général une forme oblongue et profilée.

N[modifier le wikicode]

  • Nakadashi (中出し) : Le fait d'éjaculer dans le vagin ou l'anus d'un partenaire.
  • Nakinami : Pénétration avec le poing (fist fucking).
  • Netorare (寝取られ) : Infidélité, adultère. Il s'agit (le plus souvent) de femme qui trompe leur conjoint (époux ou petit ami) ou même un ami très proche (voir d'enfance) amoureux de celle-ci. Ce genre est conçu pour crée un sentiment de jalousie. Il existe 3 types de ce genre : la femme est consentante, la femme se fait violer au début mais finit par aimer, la femme se fait violer du début à la fin sans aimer.

O[modifier le wikicode]

  • Okama (おかま ou お釜) : Un homosexuel, gay. Ordinairement, homme passif.
  • Omanko (おまんこ) : Litt. 'Minou', organe sexuel féminin
  • Omeko (おめこ) : Litt. 'Minou', organe sexuel féminin
  • Onabe (おなべ ou お鍋) : Une homosexuelle, une lesbienne.
  • Onani (オナニー) : De "onanisme", masturbation. Certains doujins sont uniquement consacrés à ce thème, mais cette pratique se voit également dans certains animes. Ce genre fait partie des JAV. Onanie ne définit que la masturbation personnelle, pas celle effectuée sur soi par une tierce personne. Voir dans ces cas-là Ashi Koki et Te Koki. « Onanisme » vient de Onan, personnage biblique qui « voulait se suffire à lui-même ».
  • Oppai (おっぱい) : "Nichon", sein dans le sens familier du terme en japonais. Sert souvent à désigner les œuvres dans lesquelles les femmes ont de gros seins.
  • Oshiri (お尻) : Littéralement "fesses". Sert à définir le Hentai spécial anal. Le terme [お尻の穴] (Oshiri no Ana / Trou de cul) est également employé.

P[modifier le wikicode]

  • Pailoli : Ce terme est une contradiction du lolicon. Il est composé de "Pai" (pour Oppai, sein dans le sens familier du terme en japonais) et de "loli" (qui se rapporte a lolicon). Ce mot caractérise des jeunes adolescentes ou des fillettes avec des seins démesurés pour leurs tailles contrairement au lolicon qui représente des jeunes adolescentes non encore totalement formées.
  • Paizuri (ぱいずり) : La signification exacte serait moins imagée qu'en français et le mot est composé de "Pai" (pour Oppai, sein au sens vulgaire de "nichon") et "zuri" pour frotter, c'est l'équivalent en japonais des expressions françaises "branlette espagnole" ou "cravate de notaire" (ie. une masturbation, un massage (du pénis) effectuée entre les seins de sa partenaire, en effectuant des va-et-vient).
  • Panchira (パンチラ) : Fétichisme de la petite culotte. Aussi bien pour ce qui est de voir la culotte portée (voyeurisme en dessous des jupes) ou de tripoter la pièce de lingerie ou la sentir (voir Oolon dans Dragon Ball).
  • Pantsu (パンツ) : C'est avec ce terme qu'il faut chercher pour trouver des images axées "petites culottes", Pantsu est juste le mot anglais "panties" japonisé… C'est aussi le titre d'un anime lolicon très connu.
  • Pink Salon - Bar à fellations
  • Pochari (ぽちゃり) : Fétichisme des femmes rondes, voir obèses. Les fans de Hentai anglais disent "marshmallow girls" ou "chubbies", le Pochari est toujours Oppai, mais l'Oppai lui n'est pas forcément Pochari.
  • Pregnant (妊娠) : (ce kanji se prononce Ninshin) voir Balloon.
  • Puzzle : Type de Hentai Game ressemblant à "Tetris", "Bubble Bobble", ainsi qu'à des casse briques du genre "Arkanoïd" ou encore des jeux de cartes "poker" ou "réussites", où l'on doit mériter les CG en accomplissant des actions dans le jeu (casser toutes les briques d'un stage, avoir une main plus forte que celle de votre adversaire aux cartes…).

R[modifier le wikicode]

  • Rape Simulator : Type de Hentai Game simulant des viols. Parfois sous forme de jeux de "courses-poursuites" pour traquer des victimes dans les rues sombres la nuit.
  • Rezu (レズ) : Une lesbienne.
  • Rezuru (レズる) : Activité sexuelle lesbienne
  • Rough: De l'anglais "rough", "rugueux". Un rough en dessin n'est pas forcément 'Hentai, mais il y a pas mal de livres d'illustrations, de H-mangas (mangas Hentai), de H-doujins (doujins Hentai), proposant des roughs. Ce sont ces crayonnés un peu hâtifs, bref assez "brouillons" qu'on peut parfois voir dans les parties liminaires d'un doujin ou un manga, parfois il y a même des doujin avec uniquement des roughs.

S[modifier le wikicode]

  • San P : 3P, 3 personnes, c’est-à-dire : partie à trois (partouze)
  • Skatoro (スカトロ) : Voir Coprophilie
  • Skatorogi (スカトロジー) : Voir Coprophilie
  • Sekkusu (セックス) : Sexe
  • Seikô (性交) : Rapport sexuel
  • Seme (攻め) : Partenaire "actif"/"dominant" dans une relation sexuelle gay. (Ordinairement, utilise en BL)
  • Senzuri (せんずり ou 千擦り) : Masturbation masculine. (Littéralement, mille frottages)
  • Shemale : Voir Futanari
  • Shibari : voir Bondage
  • Shiofuki (しおふき ou 潮吹き) : Éjaculation féminine.
  • Shōjo-ai (少女愛) : ou Shoujo-ai. Yuri soft.
  • Shokushu (触手) : Véritable terme nippon employé pour ce que nous nommons Tentacle Hentai et Monster Hentai. Ce terme est apparu très tôt car au début la loi japonaise interdisait formellement de représenter deux personnages nus côte à côte, ainsi que les organes génitaux et poils pubiens. Pour remplacer le sexe masculin, les mangakas et doujinkas eurent recours à un artifice : des tentacules, ou autres pseudopodes sexuels et symboles phalliques (des katanas, des aubergines), afin de figurer la verge qui ne pouvait être représentée telle quelle. Aujourd'hui cette loi a été abrogée, mais il arrive que des dessinateurs continuent à l'appliquer en rendant "invisibles" les verges (subterfuge également du "viol par l'homme invisible").
  • Shōnen-ai (少年愛) : ou Shounen-ai. Yaoi soft.
  • Shunga (春画) : Nom donné aux estampes japonaises érotiques, reconnues comme étant l'ancêtre du Hentai.
  • Sukatorojii (スカトロジー) : Nom donné par les japonais à la scatologie (c'est juste une décomposition via un de leurs syllabaires de ce mot) / coprophilie.
  • Sukebe (すけべ) : débauché

T[modifier le wikicode]

  • Te Koki (手コキ) : Masturbation traditionnelle, mais pas par onanisme, c'est-à-dire en se donnant soi-même du plaisir. C'est le fait d'être masturbé par quelqu'un d'autre, avec la main. Quand c'est avec le pied, ça se nomme Ashi Koki.
  • Tentacle Hentai : voir Shokushu et Monster Hentai
  • Titfuck : Souvent confondu avec "Paizuri" alors que ça n'a rien à voir, dans certains mangas Hentai pratiquant le fétichisme des grosses poitrines à l'extrême, un protagoniste masculin peut parfois pénétrer de sa verge un mamelon d'un sein démesuré comme il le ferait avec un vagin. C'est un genre très marginal, et souvent couplé au Bakunyuu, au Paizuri et au Lactation. Il semblerait qu'il n'y ait pas de terminologie japonaise appropriée pour définir ce type de représentation.
  • Toddlerkon : Sous-genre du Lolicon. Si le Lolicon se focalise surtout sur les relations sexuelles d'enfants et de préadolescents entre eux ou avec des adultes, le Toddlerkon vise encore plus jeune, quasiment des bébés ou du moins de très jeunes enfants (2-4 ans, maximum 6 ans). Ce mot n'est pas utilisé au Japon, où l'on utilise baby complex (ベビーコンプレックス).
  • Training : Type de Hentai Game où l'on doit éduquer des jeunes filles afin de leur faire connaître et apprécier toutes les joies du sexe.
  • Types de seins : Ce ne sont pas des genres du Hentai (sauf le Bakunyuu, et éventuellement Hinnyuu qui lui est employé comme titre propre d'une anthologie périodique), mais simplement la façon dont les japonais nomment les différents types de volume dans les poitrines féminines. La nature ne produit pas de femmes dont la poitrine pourrait être qualifiée de "Manyuu" et même en ayant recours à la chirurgie esthétique ce serait impossible, cette terminologie ne s'applique jamais à des êtres vivants mais à des représentations fétichistes à l'extrême dans certains mangas Hentai :
  1. Munyuu [無乳] = pas de seins (amastie)
  2. Hinnyuu [貧乳] = maigres poitrines
  3. Binyuu [微乳] = petits seins
  4. Binyuu [美乳] = beaux seins ou seins de belle forme
  5. Kyonyuu [巨乳] = gros seins
  6. Bakunyuu [爆乳] = très gros seins (littéralement : seins explosifs)
  7. Manyuu [魔乳] = seins gigantesques (Aussi gros que le reste du corps minimum, aucune limite dans l'exagération)

U[modifier le wikicode]

  • Uke (受け) : Partenaire "passif"/"dominé" dans une relation sexuelle gay
  • Urabon (裏本) : Livre illégal contenant des photos à caractère sexuel.
  • Uro : Voir Urolagnie
  • Urolagnie : Plus souvent simplement nommé uro. Relations où les partenaires urinent l'un sur l'autre mutuellement, ou sur un seul des partenaires. Cette pratique est représentée dans le Hentai, bien qu'étant marginale, comme le Hanabuta ou le Guro, notamment dans les scènes dites de "Golden shower" ou "Douches dorées".
  • Urologie : Voir Urolagnie

W[modifier le wikicode]

  • Wakamezake (わかめ酒), également appelé wakame sake ou seaweed sake, est un fétichisme sexuel consistant à boire du sake à partir du corps d'une femme. Cette dernière réunit ses cuisses étroitement pour créer une sorte de cavité triangulaire comprise entre son mont de Vénus en haut et ses deux cuisses en bas. Son partenaire verse alors du sake dans la cavité ainsi créée et le boit. Le mot wakamezake vient de l'idée que la pilosité pubienne flottant dans le liquide ressemble aux algues (wakame) flottant dans la mer.

Y[modifier le wikicode]

  • Yaoi (やおい) : Hentai à caractère homosexuel, représentant des relations de type mâle/mâle. Le terme est un acronyme de Yama nashi, Oshi nashi, Imi nashi (aucune acmé, aucun sujet, aucun sens).
  • Yiff : Onomatopée dérivé du bruit que fait le renard quand il s'accouple, parfois associé au Furry ou Kemono dans certains cas. Certains considèrent que le Kemono est soft et que le Yiff est son pendant hard. Il convient de préciser que le terme Yiff est originaire du Furry et n'est pas du tout originaire du Japon.
  • Yuosin ji : Marques de morsures sur un organe sexuel, en général sur le gland
  • Yuri (百合) : Hentai à caractère homosexuel, représentant des relations de type femelle/femelle

X[modifier le wikicode]

X-Trême Manga : Autrefois publication bimestrielle des éditions SEEBD, comprenant de longs récits complets en un seul volume. Ces récits sont parfois des compilations tirées du mensuel Hentai Mag, dans lequel elles étaient parues épisodiquement. Le no 1 date de novembre 2001.

Z[modifier le wikicode]

Zabrelayrwle : Mot emprunté du polonais qui signifie graine contre graine, pratique sexuelle où deux mâles se font face à face et essaient de se rentrer mutuellement la graine dans la peau de la verge du partenaire. Il s'agit bien entendu de verges non circoncises.

Zamen (ザーメン) : Mot emprunté à l'allemand, signifiant "semence", et donc forcément sperme. Parfois utilisé dans les doujin mais surtout employé dans de nombreux anime Hentai et dans les jeux appartenant à la même catégorie, comme synonyme de Bukkake.

Sources[modifier le wikicode]

Cette page contient, avec leur accord, du contenu en provenance des 3 forums suivants