Projet:Espéranto/Refonte/Racines

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Contexte[modifier le wikicode]

La construction des mots en espéranto se base sur des racines et des finales. Par exemple, pomo (« pomme ») est composé de la racine POM et de la finale -o, généralement abrégé en POM/o. Ainsi, le sens de "Fruit rond et vert" est porté uniquement par la racine. L’ajout de la finale permet uniquement d’y ajouter une classe grammaticale. Cette notation est retrouvée dans de nombreux dictionnaires. La table 1 vous permet de découvrir un état de l’art.

Table 1 : représentation des racines dans les dictionnaires
Nom et Lien Présentation Commentaires
Universala Vortaro Dictionnaire classique de la langue, il fait partie des travaux dirigés par l’Académie d’Espéranto Seules les racines sont présentes. Le dictionnaire donne des traductions dans cinq langues : français, anglais, allemand, russe et polonais. La recherche dans le moteur de recherche doit se faire uniquement sur la racine.
PIV Grand dictionnaire de la langue, il est considéré comme le dictionnaire de référence. Il est entièrement en espéranto. Utilise la notation racine/finale. Peut afficher la notation tildée[1] La recherche peut être faite en indiquant uniquement la racine
Reta Vortaro Dictionnaire libre et collaboratif. Bon complément du PIV. Définitions en espéranto et présence de traductions. Présente la notation racine/finale. Les traductions sont données sous forme tildée.
Etimologia Vortaro de Esperanto Dictionnaire étymologique en cinq tomes discutant du choix des racines. Utilise la notation en racine/finale.
Konciza Etimologia Vortaro Dictionnaire étymologique. C’est le seul à ma connaissance à ne pas utiliser la notation racine/finale.
Vikivortaro Le Wiktionnaire en espéranto. Propose sur chaque page en espéranto une section vorterseparo (« séparation en morphèmes »), ainsi que des catégories pour chaque racine. (Voir pomo et Catégorie:Racine pom)

L’ido fonctionne d’une manière similaire. Après en avoir discuté avec Lyokoï (d · c · b), il m’a également indiqué que c’était une notion existante dans d’autres langues dont le français.

Notes[modifier le wikicode]

  1. La notation tildée est utilisée pour substituer la racine. Ainsi pomo s’écrit ~o et terpoma s’écrit ter~a.

Proposition[modifier le wikicode]

Ma réflexion très orientée vers l’espéranto, donc il se peut que certains aspects d’autres langues m’échappent, mais on peut en discuter.

  1. Création d’un espace de nom Racine, similaire à Reconstruction. On crée des pages du genre Racine:espéranto/pom.
  2. Les entrées sont formatées de telles sortes à présenter les informations propres à la racine et pertinentes dans la langue. Un exemple pour l’espéranto est accessible ici.
  3. Une catégorie associée à chaque page racine permet de catégoriser les pages utilisant la racine.
  4. La page de l’espace Racine peut présenter un liste de dérivés (je ne sais pas si ce terme est adapté ici) directement issue de la catégorie. Pour l’espéranto, l’ordre utilisé serait celui utilisé par le PIV et d’autres dictionnaires.

Avantages[modifier le wikicode]

Les avantages, du moins pour l’espéranto, est d’obtenir une étymologie plus juste et moins embarrassante à écrire.

  • C’est les racines qui proviennent des autres langues, pas le mot complet.
  • La plupart des dictionnaires d’espéranto propose d’obtenir tous les dérivés pour une racine donnée. Ce n’est pas notre cas.
  • Il arrive que des racines proviennent de mots de langues différentes ayant des classes grammaticales différentes (adjectif en italien et substantif en français par exemple). Le système actuel oblige à faire un choix qui n’est pas la réalité de l’espéranto.

Tâches[modifier le wikicode]

À faire[modifier le wikicode]

Module racine-étymologie[modifier le wikicode]

Racines à créer[modifier le wikicode]

→ voir Catégorie:Racines en espéranto