achour

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’arabe عُشْر, ôch'r (« dixième, dîme »)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
achour achours
\a.ʃuʁ\

achour \a.ʃuʁ\ masculin

  1. (Maroc) Sorte d’impôt coranique dû au sultan.
    • Le prince Almohade Yacoub el-Mansour avait été le premier à percevoir les deux impôts coraniques, l’achour et le zekkat ; quant à la naïba c'est, en principe, un impôt supplémentaire, destiné à parer aux frais extraordinaires de la guerre, que les Almohades et les Mérinides avaient déjà commencé de percevoir. — (Eugène Aubin, Le Maroc d'aujourd'hui, Librairie Armand Colin, 1905, page 242)
    • Les anciens impôts coraniques de l’achour ou dîme sur les récoltes et du zekat représentant le 2,5% de la valeur des troupeaux avaient été supprimés dès 1901 et remplacés, en théorie seulement, par le tertib qui n'avait aucun caractère religieux. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 141)
  2. Nom d’un impôt payé par les algériens au gouvernement français du temps de la colonisation.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]