ad hominem

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1623) Emprunt au latin ad hominem (« envers l’homme ») sur le modèle de ad personam. Cette expression ne semble pas attestée en latin classique[1].
(Locution nominale) Par ellipse de argument ad hominem.

Locution nominale [modifier le wikicode]

ad hominem \ad.ɔ.mi.nɛm\ masculin invariable

  1. (Philosophie) Mode d’interpellation rhétorique d’un individu, par opposition à l’ad rem.
    • L’ad hominem est une stratégie rhétorique multiple, mais dont le principe consiste à diminuer la distance, s’attachant à ce qui sépare et rapproche les individus eux-mêmes. — (Michel Meyer, La rhétorique, « Que sais-je ? » n° 2133, Presses Universitaires de France, 2004)

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

ad hominem \a.d‿ɔ.mi.nɛm\ invariable

  1. (Génériquement) Conçu pour une personne particulière (ou des personnes particulières), en tenant compte de ce qu’elle est ou de ce qu’elle a dit, plutôt que de façon générale.
    • Je remarque par rapport au premier ouvrage que les protestants, […], ne distinguent pas nos preuves absolues d’avec celles qui ne sont qu’ad hominem, ni celles dont nous usons […] — (Mémoires Pour Servir A L'Histoire Littéraire Des Dix-Sept Provinces des Pays-Bas, volume 2, Imprimerie Académique, 1768, p. 329)
    • Dans l’argument personnel ou ad hominem, l’orateur emprunte a l’adversaire des armes pour le combattre ; il le confond en lui opposant ses propres paroles ou ses propres actes. Dans les assemblées politiques de tous les pays, il n’est pas rare de voir un homme changer d’opinion; ses adversaires, pour combattre ses paroles du jour, lui rappellent son langage d’autrefois, l’opposent ainsi à lui-même, et le battent par un argument personnel, ad hominem. — (Pierre Larousse, Flore latine, dans L’école normale: journal de l’enseignement pratique, sous la direction de Pierre Larousse, n° 27 du 5 mai 1861, Paris : chez Larousse et Boyer)
    • Schopenhauer souligne, dans L’Art d’avoir toujours raison, qu’il existe deux modes distincts de réfutation : le mode ad rem et le mode ad hominem. — (Gaëlle Jeanmart, « L’art du combat dans la philosophie occidentale : de la dialectique antique à la dispute scolastique », dans Le Télémaque, no 31, 2007, Presses Universitaires de Caen, page 39)
  2. (Spécialement) (Dialectique) (Rhétorique) (après un nom tel qu’attaque, argument) Utilisant les contradictions des propos d’une personne, ou les contradictions entre ce qu’elle fait et ce qu’elle dit. → voir argument ad hominem et attaque ad hominem
    • Condamner les attaques ad hominem est devenu commun sur internet. — (La différence entre attaques « ad hominem » et « ad personam » sur contrepoints.org. Mis en ligne le 16 avril 2014, consulté le 24 avril 2018)
    • L'Action française de Charles Maurras multiplie les attaques ad hominem contre « le métèque Basch », et après le 6 février 1934, contre « Victor Basch, juif hongrois et comme tel professeur en Sorbonne ». — (Pascal Ory, Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France, 2013)
    • Comme dans le cas de l’attaque ad hominem, nous passons subrepticement de l’œuvre à critiquer à la personnalité/crédibilité de l’auteur et du lecteur. — (Jean Godefroy Bidima, Théorie critique et modernité négro-africaine, 1993)
    • Ad hominem : utilisé dans l’expression « attaque ad hominem », attaque dirigée contre un homme et non contre une idée qu’il défend ; très utilisée dans le débat politique. — (Pierre Kamoun, Culture générale française)

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

ad hominem \ad.ɔ.mi.nɛm\ invariable

  1. (Dialectique) (Rhétorique) En direction d’une personne (homme au sens d’être humain).
    • Mais tandis que Stirner veut nier du même mouvement la réalité de l’humanité, Feuerbach s’y refuse : à côté d’une démonstration très originale dont nous allons reparler, il attaque Stirner ad hominem : glorifier l’Unique est une autre restauration de la perspective théologique, axée précisément sur le Mono-théisme. — (Diederik Dettmeijer, Max Stirner. Études, documents réunis et présentés par Diederik Dettmeijer, Lausanne, L’Âge d’Homme, 1979, p. 53).
    • La dialectique aristotélicienne devient - chez Meyer - l’argumentation. L’argumentation est une partie de la rhétorique « à laquelle il convient ni de l’identifier ni de l’opposer » mais qui se caractérise par trois traits: a) elle concerne le raisonnement non formel, qui argumente ad rem et non ad hominem, c’est-à-dire plus sur la question que sur la distance; […]. — (Michel Fabre, Philosophie et pédagogie du problème, Librairie J. Vrin, 2009, p. 249)
  2. (Par extension) Contre une personne en particulier.
    • Le 8e avertissement de M. de Soissons me paroit bien long ; s’il s’attaque ad hominem il trouvera bien des gens qui lui répondront de même. — (Mathieu Marais, Journal et mémoires de Mathieu Marais, avocat au parlement de Paris, Paris, Didot, 1868, p. 343).

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin argumentum ad hominem.

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

ad hominem \æd ˈhɑm.ə.nəm\ ou \æd ˈhɑm.ə.ˌnɛm\ (États-Unis), \æd ˈhɒm.ɪ.nəm\ ou \æd ˈhɒm.ɪ.nɛm\ (Royaume-Uni) non comparable

  1. Ad hominem.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

ad hominem \æd ˈhɑm.ə.nəm\ ou \æd ˈhɑm.ə.ˌnɛm\ (États-Unis), \æd ˈhɒm.ɪ.nəm\ ou \æd ˈhɒm.ɪ.nɛm\ (Royaume-Uni)

  1. Ad hominem.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ad hominem
\æd ˈhɑm.ə.nəm\
ou \æd ˈhɑm.ə.ˌnɛm\
ad hominems
\æd ˈhɑm.ə.nəmz\
ou \æd ˈhɑm.ə.ˌnɛmz\

ad hominem \æd ˈhɑm.ə.nəm\ ou \æd ˈhɑm.ə.ˌnɛm\ (États-Unis), \æd ˈhɒm.ɪ.nəm\ ou \æd ˈhɒm.ɪ.nɛm\ (Royaume-Uni)

  1. Argument ad hominem.

Voir aussi[modifier le wikicode]