adulescent

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XXe siècle) Il s’agit d’un mot-valise formé d’un mélange de adulte et adolescent. Attesté en 1988[1].

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin adulescent
\a.dy.lɛ.sɑ̃\

adulescents
\a.dy.lɛ.sɑ̃\
Féminin adulescente
\a.dy.lɛ.sɑ̃t\
adulescentes
\a.dy.lɛ.sɑ̃t\

adulescent \a.dy.lɛ.sɑ̃\

  1. (Néologisme) Relatif à ceux qui souhaitent retenir ou retrouver leur adolescence.
    • L’auteur du livre Le marketing adulescent décrypte ce phénomène générationnel. — (site www.journaldunet.com)
    • Le péril adulescent. — (site www.lefigaro.fr)

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin adulescent
\a.dy.lɛ.sɑ̃\

adulescents
\a.dy.lɛ.sɑ̃\
Féminin adulescente
\a.dy.lɛ.sɑ̃t\
adulescentes
\a.dy.lɛ.sɑ̃t\

adulescent \a.dy.lɛ.sɑ̃\ masculin (équivalent féminin : adulescente)

  1. (Néologisme) Adulte qui souhaite retenir ou retrouver son adolescence.
    • Les enfants ont perverti la relation éducative au point de devenir les maîtres chanteurs des adultes ». L’auteur de ces lignes (14), sévère pour les processus en cours du « rapprochement » entre adultes (« adulescents ») et adolescents, prend acte de l’allongement de l’adolescence, qui va désormais […] 14. Tony Anstrella, Interminables adolescences. Les 12/30 ans, Cerf/Cujas, 1988, p. 189. — (Études, volume 371, Jesuits, 1989, page 180)
    • En quoi s’afficher blasphématoire et sataniste fera-t-il avancer la cause féminine ? Qui a envie d’un féminisme hystérique dont le satanisme affiché ressemble à une crise adulescente ? — (Anne-Laure Debaecker, Boulevard Voltaire, “Le plan « lose » du week-end de Pâques : la soirée sataniste des Femen”, 18 avril 2014)

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Tony Anstrella, Interminables adolescences. Les 12/30 ans, Cerf/Cujas, 1988, p. 189. Source donnée dans Études, volume 371, Jesuits, 1989, page 180