mot-valise

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : mot valise, mot-valisé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Seconde moitié du XXe siècle) Composé de mot et de valise. Calque de l’anglais portmanteau word (« mot malle »), néologisme forgé par l’écrivain anglais Lewis Carroll. On attribue la paternité de la traduction française au poète français Gaston Ferdière[1]. Le mot renvoie à l’image de la valise dont les deux compartiments, réunis par une charnière, forment un tout différent de la somme des parties.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mot-valise mots-valises
mots-valise
\mo.va.liz\

mot-valise \mo.va.liz\ masculin

  1. (Linguistique) Néologisme formé par la fusion d’au moins deux mots existants. Par exemple, Wiktionnaire est un mot-valise composé des mots wiki et dictionnaire.
    • Ce principe est qualifié par Kant de transcendantal, terme que l’on pourrait comprendre comme un mot-valise, une transcendance horizontale. — (Arnaud Maillet, Le Miroir noir : Enquête sur le côté obscur du reflet, 2005)
    • Pour former des néologismes signifiants, certains auteurs associent deux termes en mot-valise. — (Isabelle Constant, Les Mots étincelants de Christiane Rochefort, langages d’utopie, 1996)
  2. (Linguistique) Terme pour lequel on rencontre plusieurs acceptions, qui peut recouvrir des réalités ou des concepts différents selon son utilisateur. Mot fourre-tout.
    • L’air du temps véhicule des « mots-valise » qui, aussi polysémiques soient-ils, façonnent les perceptions, les mind-sets et autres schèmes mentaux. — (Michael Palmer, Quels mots pour le dire : Correspondants de guerre, journalistes et historiens face aux conflits yougoslaves, L’Harmattan, 2003)
    • Hermès : Quel est votre avis sur ce qu’on appelle interdisciplinarité aujourd’hui ? Est-ce un mot-valise, une mode ? Jean-Marc Lévy-Leblond : Je trouve effectivement bien encombrant ce terme – un mot-valise, oui, et même une grande malle fourre-tout, que l’on remplit de banalités peu pertinentes. — (Jean-Marc Lévy-Leblond, Éloge de la discipline. Entretien avec la revue Hermès. Hermès, la Revue, 2013/3, numéro 67. p. 202.)
    • Dans la vie politique marseillaise, le clientélisme apparaît comme un mot-valise que tout le monde se jette à la figure. — (Les classes populaires ne sont pas les bénéficiaires du clientélisme, billet publié le 7 janvier 2014 sur le blogue marseillemunicipales.com. Page consultée le 18 avril 2014.)
    • Gérard Neyrand, en examinant « les regards contemporains sur le jeune enfant », pouvait affirmer que le terme de socialisation constitue ce que l’on appelle un mot valise, en ce sens que plusieurs acceptions circulent sans que l’une soit véritablement prépondérante. Nous aurions affaire à "consensus flou". — ("Glossaire" sur www.passerelles-eje.info. Page consultée le 18 avril 2014.)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

→ voir Catégorie:Mots-valises en français

Méronymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe mot-valiser
Indicatif Présent je mot-valise
il/elle/on mot-valise
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je mot-valise
qu’il/elle/on mot-valise
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
mot-valise

mot-valise \mo.va.liz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de mot-valiser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de mot-valiser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de mot-valiser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de mot-valiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de mot-valiser.

Voir aussi[modifier le wikicode]


  1. Marc Lapprand, Trois fous du langage : Vian, Queneau, Prévert – Actes du Colloque Vian-Queneau-Prévert, Université de Victoria (Canada), Presses universitaires de Nancy, 1993, 254 pages.