annoter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin adnotare → voir a- et noter.

Verbe [modifier]

annoter \a.nɔ.te\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Accompagner (un texte, par exemple) de notes, de remarques.
    • Il a annoté les ouvrages de Pline, de Tacite.
    • Un Virgile annoté.
    • Annoter un code de lois.
    • Il n’a pas mieux saisi que les « Hommes Obscurs » l’attitude d’Érasme à l’égard d’un Docteur qu’il est bien loin de mépriser, puisqu’il a consacré ses veilles à éditer et à annoter ses œuvres complètes. — (Marcel Bataillon, Jean-Claude Margolin, Érasme et l’Espagne : Recherches sur l’histoire spirituelle du XVIe siècle, 1998)
    • J’ai aussi annoté la liste de clubs de tango que l’hôtel met à votre disposition. Ce sont juste mes opinions… — (William Bayer, La Ville des couteaux, ch. 2, Éditions Payot & Rivages, 2006, traduction de Gérard de Chergé)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

  1. M.-A. Lesaint,Traité complet de la prononciation française dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Mauke, Hambourg, 1871, seconde édition entièrement neuve, p. 25 :
    On excepte les vingt-deux mots suivants : Anna, annal, annales, annaliste, Annam (empire en Asie), Annapolis (ville des États-Unis), annate, annexe, Annibal, annihilation, annihiler, Annonay (ville), annotation, annoter, annuaire, annuel, annuité, annulation, annuler, bisannuel, trisannuel, empanner, dans lesquels an se prononce ane bref : ane-na, ane-nal, ane-nal, … ane-name, ane-napolîss, ane-natt, ane-nèkss, … ane-ni-ilâcion … ane-nonè, ane-notâcion, ane-noté, … anpane-né. Dans la conversation, on ne prononce souvent qu’une n : a-na, … a-no-nè, etc. Dans le mot manne (suc mielleux de certains végétaux ; nourriture tombée du ciel), an se prononce a long : mâne.