arrogance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin arrogantia, lui-même dérivé du verbe latin arrogare (de ad-, « vers », et rogō, « demander » ou « faire une requête »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
arrogance arrogances
/a.ʁɔ.ɡɑ̃s/

arrogance /a.ʁɔ.ɡɑ̃s/ féminin

  1. Attitude hautaine et présomptueuse.
    • Tels sont surtout les comédiens, les musiciens, les orateurs et les poètes. Moins ils ont de talent, plus ils ont d'orgueil, de vanité, d'arrogance. Tous ces fous trouvent cependant d'autres fous qui les applaudissent; […] (Érasme; Éloge de la folie,1509, Traduction de Thibault de Laveaux en 1780)
    • Le corps d'officiers, respirant l'orgueil et l'arrogance, étalait à l'épreuve sa nullité professionnelle (à peu d'exceptions près) et sa pourriture morale. (Jules Leverrier; « La naissance de l'Armée nationale 1789-1794 » -1939)
    • […] vous avez humilié l’orgueil de vos ennemis et de ceux de votre roi quand leur arrogance était à son comble. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Choyé par les siens, protégé par ses aînés, il avait conquis l’assurance, l’arrogance presque de ceux qui se sentent forts, […]. (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Son monocle a l'air de ne servir qu'à maintenir son arrogance. (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.88)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]