attabler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

attabler \a.ta.ble\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’attabler)

  1. Asseoir à table avec l’idée de s’y mettre à l’aise et d’y demeurer quelque temps.
    • Ces messieurs étaient attablés autour de vichy-fraise et de vittel-cassis, innocents breuvages qui, […], jouissent d'une rassurante vertu, laissant le cerveau lucide quand on se voit obligé de boire souvent et qu'on ne veut pas courir le risque de s'enivrer. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. Faire asseoir à table.
    • Si vous ne pouvez accorder ces paysans, attablez-les, et vous les concilierez bientôt.
  3. (Pronominal) S’asseoir à table avec l’idée de s’y mettre à l’aise et d’y demeurer quelque temps.
    • […] ; et quelques minutes plus tard, après avoir quitté le cap Bathurst, les deux femmes et les trois hommes s'attablaient dans la grande salle du Fort-Espérance, salle alors inoccupée, car chacun vaquait aux travaux du dehors. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Ils s'attablent dans de bons restaurants, se font déboucher des bouteilles de Châteauneuf-du-Pape, dégustent des liqueurs. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Tous les soirs, sa besogne achevée, Helmy venait s'attabler à un petit café proche de la maison de Nazira. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  4. (Pronominal) Se mettre à une table de jeu.
    • Ils se sont attablés pour jouer aux échecs, aux dés, au trictrac.

Prononciation[modifier le wikicode]

Prononciation manquante. (Ajouter)