avoir beau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir avoir et beau.

Locution verbale [modifier]

avoir beau \a.vwaʁ bo\ (se conjugue, voir la conjugaison de avoir)

  1. Bien que ; malgré que. — Note d’usage : Employé avec un infinitif pour marquer la concession ou une vaine tentative.
    • Durandus eut beau exciper de son ignorance, il ne fut libéré qu’après s’être vu condamner à une amende. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • J’avais beau me faire honte : plus que la honte, un goût malsain me retenait parmi ces êtres dont j’écoutais de loin les appels, les gémissements. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Sans les « mouchards », nous aurions beau nous y coller : nous n’arriverions à rien. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Ne plus s’aimer, c’est pire que de se haïr, car, on a beau dire, la mort est pire que la souffrance. (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Or, elle avait beau faire, aucun écho ne répondait. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 53)
    • J’eus beau dire & beau faire, pour les dissuader de cette opinion, ils ne voulurent m’en croire… (Claude Le Beau, Avantures du Sieur Claude Le Beau. Voyage curieux et nouveau parmi les Sauvages de l’Amerique septentrionale, 1738)

Voir aussi[modifier]