avoir beau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir avoir et beau.

Locution verbale [modifier]

avoir beau \a.vwaʁ bo\ (se conjugue, voir la conjugaison de avoir)

  1. Bien que ; malgré que. — Note d’usage : Employé avec un infinitif pour marquer la concession ou une vaine tentative.
    • Durandus eut beau exciper de son ignorance, il ne fut libéré qu’après s’être vu condamner à une amende. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • J’avais beau me faire honte : plus que la honte, un goût malsain me retenait parmi ces êtres dont j’écoutais de loin les appels, les gémissements. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Sans les « mouchards », nous aurions beau nous y coller : nous n’arriverions à rien. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Ne plus s’aimer, c’est pire que de se haïr, car, on a beau dire, la mort est pire que la souffrance. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Or, elle avait beau faire, aucun écho ne répondait. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 53)
    • J’eus beau dire & beau faire, pour les dissuader de cette opinion, ils ne voulurent m’en croire… — (Claude Le Beau, Avantures du Sieur Claude Le Beau. Voyage curieux et nouveau parmi les Sauvages de l’Amerique septentrionale, 1738)

Voir aussi[modifier]