baillie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français baillie (« gouvernement »), voir bailli.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
baillie baillies
\Prononciation ?\

baillie \Prononciation ?\ féminin

  1. (Désuet) Puissance, autorité, tutelle.
    • Lorsque le tuteur ou celui qui avait la baillie voulait courir les risques de cette procédure. — (Montesquieu)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déverbal de baillir (« commander »).

Nom commun [modifier le wikicode]

baillie \Prononciation ?\ féminin

  1. Pouvoir, puissance.
    • Quant jeunesse tient gens en seigneurie,
      Les jeux d'amours sont grandement prisez
      Mais fortune, qui m'a en sa baillie,
      Les a du tout de mon cueur deboutez.
      — (Charles d'Orléans)
    • angres et archangres avez en vo baillie — (Une loenge de Nostre Dame, ms. 12467 de la BnF, v. 19)
  2. Juridiction.
  3. Force, vigueur.

Variantes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir bailiff.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
baillie
\ˈbeɪli\
baillies
\ˈbeɪliz\

baillie \ˈbeɪli\

  1. (Écosse) (Administration) Adjoint au maire.

Voir aussi[modifier le wikicode]