belgicain

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De Belgique.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin belgicain
/bɛl.ʒi.kɛ̃/
belgicains
/bɛl.ʒi.kɛ̃/
Féminin belgicaine
/bɛl.ʒi.kɛn/
belgicaines
/bɛl.ʒi.kɛn/

belgicain /bɛl.ʒi.kɛ̃/

  1. Partisan du maintien de l'unité de la Belgique, contre le séparatisme de la Flandre et de la Wallonie.
  2. Français parlé en Belgique.
    • Le belgicain est un langue qui dans son vocabulaire et sa syntaxe a été influencée par le flamand et le wallon. (Paul Wijnands, Le français adultère, 2005)
    • Il conclut avec une pointe d’amertume « passer du belgicain au français est, jusqu’à nouvel ordre, un problème individuel ». (Marche romane, volume 17, 1966)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin belgicain
/bɛl.ʒi.kɛ̃/
belgicains
/bɛl.ʒi.kɛ̃/
Féminin belgicaine
/bɛl.ʒi.kɛn/
belgicaines
/bɛl.ʒi.kɛn/

belgicain /bɛl.ʒi.kɛ̃/

  1. (Péjoratif) Qui se rapporte à un partisan de l'unité de la Belgique.
    • Alors, votre père, Herman De Croo, est considéré comme assez belgicain. On lui a reproché ça, d'ailleurs, en Flandre. (RTBF, interview de Alexander De Croo, novembre 2009)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]