Belgique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : belgique, Bèlg·ique

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin Belgicus (« des Belges »).

Nom propre[modifier]

Localisation de la Belgique.

Belgique \bɛl.ʒik\ féminin singulier

  1. (Géographie) Pays de l’Europe de l’ouest, entouré des Pays-Bas, de l’Allemagne, du Luxembourg et de la France ; sa capitale est Bruxelles.
    • A peu de distance de Dinant, en Belgique, dans la vallée de la Lesse, il existe un assez grand nombre de ces grottes qui ont dû servir d’habitation ou de refuge à nos ancêtres. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.176)
    • Toutes les fois que je vais voir le grand vizir je suis accompagné par Si Mohammed Ben El-Kaâb, qui a passé sept ans en Europe, dont trois à Paris et quatre en Belgique. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 96)
    • Quelques polémiques se sont élevées au sujet de l'existence d'une race de chèvre aborigène en Belgique. (Paul Diffloth, Zootechnie : Chèvres, porcs, lapins, Encyclopédie agricole J. B. Baillière, & fils, 4e éd., 1918, p.62)
    • Il atteint le fossé qui délimite la Belgique et la France et, en dépit des feuilles pourries qui l’entravent, il le suit à toute allure. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Le massif ardennais ne représente en France que 20 % d'un massif beaucoup plus vaste qui s'étend pour sa part la plus importante en Belgique et au Luxembourg. (Le Petit Futé Ardennes, p.20, 2008)

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier]

Dérivés[modifier]

Méronymes[modifier]

→ voir Catégorie:Provinces de Belgique en français

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]