Belge

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : belge

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin Belga.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
Belge Belges
\bɛlʒ\

Belge \bɛlʒ\ masculin et féminin identiques

  1. (Antiquité) Habitant ou habitante de la Gaule belgique.
    • Les Belges tenaient un rang très-distingué parmi les Gaulois, dont la puissance était alors très étendue. Ceux-ci remplissaient tout le monde connu du fracas de leurs armes ; leurs bandes aventureuses étaient partout. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, page 26)
  2. (Géographie) Personne qui habite la Belgique ou en est originaire.
    • Moi je voudrais un Belge sur la lune pour y planter nos belles couleurs. — (Jeronimo, Moi je voudrais)
    • Il affirme ainsi sa puissance, un peu par défi contre ceux de Vencimont ou de Vinemme, des Belges qui viennent se vanter en France de leurs forces pour enjôler les filles. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Dans une lettre à Louis-Philippe, son beau-père, il écrit les mots suivants : « Les seuls véritables Belges de cœur et d'âme sont nos bons catholiques, le reste est un salami de cosmopolites "fit for nothing"; eux peuvent donc exprimer leur allégresse au grand Opéra par des jeux et des danses […]. — (Damien de Failly, Secrets d'État de la Révolution belge d'après les mémoires du major-général Baron de Failly, ministre de la guerre de Léopold 1er en 1831, Éditions Mols, 2005, page 305)
    • Il y avait presque autant de Belgique que de Belges, à tout moins autant d’États que de villages, et de législations que de franchises. — (Pol Vandromme, Belgique - La Descente au tombeau, 2008)
  3. (Stéréotype) Personne à l’accent caractéristique, naïve et stupide.
    • Les blagues belges sont basées sur le principe que celui qui énonce et celui qui écoute la blague savent que « Belge » signifie à peu de chose près « imbécile ». Les « histoires belges » sont donc apparentées aux « histoires de fous ». — (Histoire belge (humour) sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)

Notes[modifier le wikicode]

Ce mot est un gentilé : il désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « Belge »
  • France (Paris) : écouter « Belge »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Belge sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • Belge dans le recueil de citations Wikiquote Wikiquote-logo.svg