bleuet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Bleuet

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Diminutif de bleu avec le suffixe -et.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bleuet bleuets
\blø.ɛ\
Un bleuet couvert de gouttes de pluie. (1)
Quelques bleuets. (2)
Un bleuet. (5)
Un bleuet (5).

bleuet \blø.ɛ\ masculin

  1. (Botanique) (Absolument) Centaurée annuelle dont les inflorescences sont bleues et qui croît dans les blés.
  2. (Canada) Fruit de l’airelle à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium), proche de la myrtille (V. myrtillus). On les retrouve dans tout le bouclier laurentien, notamment dans la région du Lac-Saint-Jean.
  3. (Par extension) Cette plante elle-même.
    • Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, on dénombre environ 400 bleuetières qui couvrent une superficie de 27 000 hectares. Pour produire les bleuets, un herbicide, l’hexazinone, est régulièrement utilisé afin de contrôler la végétation compétitrice. — (I. Giroux et I. St-Gelais, Hexazinone dans des prises d’eau potable près de bleuetières, Saguenay–Lac-Saint-Jean, 2010)
    • L’auteur de Blueberry Hill, Larry Stock, racontait que la première fois qu’il présenta sa chanson à un éditeur, celui-ci la refusa prétextant que les bleuets ne poussent pas sur les collines. — (Marc Toesca, Connaissez-vous la colline de Blueberry ?, France Bleue, 18 avril 2019)
  4. (Zoologie) (Familier) (Provence) Martin-pêcheur (d’Europe).
  5. (Guyane) Petit passereau bleu des bois ouverts d’Amérique tropicales, tangara évêque (Thraupis episcopus (Linnaeus, 1766)).
    • 22° Le bleuet aussi nommé l’évêque. Ce Tangara a la voix peu agréable, il se trouve à Caïenne où il est très-commun.— (François Nicolas Martinet, Histoire des oiseaux, Volume 1, 1790, , page 9)
    • Tous les hôtes familiers de la maison avaient part aux bribes du festin, et le bleuet, et la perruche, et le paon-des-roses, et Black et Faraud […] — (Frédéric Bouyer, L’amour d’un monstre, page 152,)
  6. Surnom donné pendant la guerre 14-18 à la classe 1917 qui portaient la tenue bleu-horizon et qui n’avaient pas connu le fameux pantalon rouge.
    • Et tous, les « bleuets » comme les vieux poilus, vous avez la ferme volonté de continuer ainsi jusqu'à la fin, jusqu’au bout. — (L'Écho du patronage St Geniès de Thiers, mars 1916)
  7. Surnom donné sous l'Ancien Régime aux pamphlets politiques.
    • Les curieux faisaient collection des brochures appelées des bleuets parce qu'ils étaient brochés en papier bleu — (Léon Geley, Fancan et la politique de Richelieu de 1617 à 1627, Paris, Librairie Léopold Cerf, 1884)
  8. (Au pluriel) Footballeurs de l’équipe de France Espoirs et par extension des autres sélections nationales de jeunes.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Paronymes[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • bleuet sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. a et b Jean-Baptiste de Lamarck, Charles-François Brisseau de Mirbel, Histoire naturelle des végétaux, classés par familles (etc.), tome 10, 1803, page 151
  2. a b et c « ancien nom du bleuet utilisé en héraldique », in Victor M. Bouton, Nouveau Traité des armoiries ; ou, La science et l’art du blason expliqués, E. Dentu et cie., 1887, p. 494