bouchère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (Fin du XIIe siècle) De l’ancien français bochier (« celui qui tue les animaux destinés à la consommation ») ou de l’ancien français boucier (« marchand de viande »), avec la terminaison -e.
(Nom commun 2) De bouche.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bouchère bouchères
\bu.ʃɛʁ\
Une bouchère et un boucher

bouchère \bu.ʃɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : boucher)

  1. Artisane qui rend la viande (bœuf, mouton, etc.) propre à la consommation ou qui la commercialise.
    • Il reprenait les invectives de Gleïzes contre la viande, qu’il jugeait athée, et ajoutait : « Je frémis quand je vois à son comptoir une rouge bouchère : son teint est carnassier. Tous les jours le gaz nutritif des pauvres animaux entre dans ses pores. » — (Guy Betchel et Jean-Claude Carrière, Dictionnaire de la bêtise, entrée Gleïze et Jupille)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin boucher
\bu.ʃe\
bouchers
\bu.ʃe\
Féminin bouchère
\bu.ʃɛʁ\
bouchères
\bu.ʃɛʁ\

bouchère \bu.ʃɛʁ\

  1. Féminin singulier de boucher.

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bouchère bouchères
\bu.ʃɛʁ\

bouchère \bu.ʃɛʁ\ féminin

  1. (Suisse) Gerçure des lèvres.  [1]
    • Il y a cinq ans que la maladie a débuté sous la forme, dit elle, d'une bouchère, il s'est formé une croûte qu'elle enlevait en faisant saigner [...]. — (Revue médicale de la Suisse romande, volume 18, page 412, 1898)
  2. (Savoie) Gerçure des lèvres ou vésicule herpétique.  [2]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • [1] Claude Blum (sous la direction de) Les thématiques Littré : Le vocabulaire de la francophonie, Éd. Garnier, 2008
  • [2] Loïc Depecker, Les mots des régions de France, Éd. Belin, 1992.