boyau culier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir boyau et cul

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
boyau culier boyaux culiers
\Prononciation ?\

boyau culier \Prononciation ?\ masculin

  1. (Rare) Variante de boyau cullier.
    • Je vous pardonne de tirer de ses ouvrages [Génin] des torche-cul pour votre fils, mais si vous aviez vu comme moi avant-hier le nez de l'auteur, vous n'auriez pas plus voulu le mettre dans votre boyau culier que l'épée de Roland [15/01/1853] 1870. — (Lettres à Francisque Michel (1848-1870) - Journal de Prosper Mérimée (1860-1868))
    • Elle en [des excuses] espérait de moi, ayant quatre sous acquis honorablement, j'aime à le croire, et possédant un immeuble ridicule où gémissent quelques écorchés. Dans la cervelle en boyau culier de cette bourgeoise qui gardait les vaches dans sa jeunesse […] cela suffit pour donner droit à la considération la plus accroupie, la plus vautrée. — (Léon Bloy, Journal, 1901, p. 65.)
    • Une seule voix s'éleva pour dénoncer l'imposture et, dans le courrier des lecteurs de La Bourrasque, vilipender l'insupportable pullulation de ces romans centrés sur le boyau culier de leur auteur, écrits à la truelle mais accueillis comme le génie divin — (Pierre Bottura, Oliver Rohé, Juliette Joste, Le cadavre bouge encore: précis de réanimation littéraire, 2002)

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir boyau et cul

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
boyau culier boyaux culiers
\Prononciation ?\

boyau culier \Prononciation ?\ masculin

  1. (Rare) Variante de boyau cullier.
    • Pour faire andoulles. — Nota que les andoulles sont faictes du boiau culier et autres boyaulx gros, lesquels gros sont remplis des autres pour faire saucisses ; et iceulx boyaulx menus, quant l'en les veult mettre es andoulles, sont fendus au long en quatre parties.[...] Item, de la pance qui est fendue par lesches, fait-1'en andoulles. Et les autres choses dessus-dictes, dont le dit boyau culier et autres dont l'en fait andouilles doivent estre remplis, seront premièrement plungiés et pouldrés de la pouldre de poivre demie once, et du fanoil un sixain, broiés avec un petit de sel et attrempéement mis, tout broié menu, avec les espices ; et quant icelles andoulles sont ainsi, ensachées et emplies, l'en les porte saler avec le lart et dessus le lart. — ( Ménagier de Paris, Le Quint article, circa 1393)