bre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : bré, BRE

Conventions internationales[modifier le wikicode]

Symbole [modifier le wikicode]

bre

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du breton.

Références[modifier le wikicode]


Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Issu du proto-celtique *brigā « hauteur, mont, colline », qui remonte à l’indo-européen commun *bʰr̥ǵʰ- « haut », duquel procèdent l’arménien բարձր, barjr, le hittite parkuš et le sanskrit bṛhánt[1].
À rapprocher du gallois, cornique bre, du gaulois briga et du vieil irlandais brí « colline »[2].

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation Singulier Pluriel
Non muté bre breoù
Adoucissante vre vreoù
Durcissante pre preoù

bre \breː\ masculin

  1. (Géographie) Mont, montagne.
  2. Tumulus.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Ranko Matasović, Etymological Dictionary of Proto-Celtic, Leyde, Brill, 2009, p. 77.
  2. Albert Deshayes, Dictionnaire étymologique du breton, Le Chasse-Marée, Douarnenez, 2003, page 133


Cornique[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté au breton bre.

Nom commun [modifier le wikicode]

bre \Prononciation ?\

  1. (Géographie) Montagne.

Anagrammes[modifier le wikicode]


Gallois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté au breton bre.

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation consonantique
radical adoucissement nasalisation aspiration
bre fre mre inchangé

bre \Prononciation ?\

  1. (Géographie) Mont, montagne.

Anagrammes[modifier le wikicode]


Kotava[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Racine inventée arbitrairement[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

bre \brɛ\ ou \bre\ (Indénombrable)

  1. Gémissement, état de gémissement.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « bre [brɛ] »

Références[modifier le wikicode]

  • « bre », dans Kotapedia
  1. Selon l'argumentaire développé par l'initiateur du kotava, cette langue ne tire pas des autres langues son vocabulaire.