brigandage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de brigander avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
brigandage brigandages
\bʁi.ɡɑ̃.daʒ\
Brigandage au fond de la forêt de Bondy.

brigandage \bʁi.ɡɑ̃.daʒ\ masculin

  1. (Suisse) Pillage, crime commis avec violence et à main armée, et le plus souvent par des malfaiteurs réunis en troupe.
    • La guerre entre tribus et même les actes de brigandage étaient de véritables sports, au même titre que la chasse et la fantasia :[…]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 110)
    • A coups de dénonciations anonymes et d’investigations techniques complexes, les policiers de l’office central de lutte contre le crime organisé, de la direction interrégionale de police judiciaire de Lyon, et leurs homologues helvètes estiment avoir démantelé l’équipe à l’origine de ce retentissant « brigandage », selon la terminologie lémanique. — (Richard Schittly, Infiltration, enlèvements, dénonciations : un braquage en Suisse révèle les pratiques du milieu lyonnais, lemonde.fr, 22 août 2020 → lire en ligne)
  2. (Par extension) (Familier) Concussion ; exaction ; déprédation.
    • […]: de grands embarras financiers avaient conduit le gouvernement à signer avec des compagnies de chemin de fer des conventions que les radicaux avaient dénoncées comme étant des actes de brigandage ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre VI, La moralité de la violence, 1908, page 281)
    • Les traitants furent punis pour les brigandages qu’ils avaient exercés sur le peuple.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]