cahoter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1564) Origine obscure [1] → voir cohue et chahuter.
  1. Peu probablement composé de ca- et d’un étymon francique *hottôn (« secouer » → voir hocher) ;
  2. Le moyen néerlandais hotten (« secouer ») est un étymon plus vraisemblable ;
  3. Une origine onomatopéique est possible ;
  4. Un étymon latin *quatottare, fréquentatif de quatere (« secouer » → voir casser) n’emporte pas la conviction des étymologistes.

Verbe [modifier le wikicode]

cahoter \ka.ɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Secouer par des cahots.
    • Et lorsque, après une longue queue, elles seraient arrivées à décrocher une tasse de thé, il serait l’heure où les trains de banlieue sont bondés et il leur faudrait encore subir le trajet debout et cahotées. — (Margot Bennett, La Mort du Petit Poisson, traduit par M.C., éditions Nicholson & Watson)
    • (Figuré) Il fut longtemps cahoté par la fortune.
  2. (Intransitif) Éprouver des cahots.
    • Le voyage de Zaheira fut pénible. L'autobus était bourré de paysans chargés de lourds paniers, de sacs de victuailles et accompagnés d'une marmaille d'enfant. Il cahotait sur toutes les ornières de la route. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Mais où sont les funérailles d'antan ?
      Les petits corbillards, corbillards, corbillards, corbillards de nos grands-pères
      Qui suivaient la route en cahotant.
      — (Georges Brassens, Les Funérailles d'antan, 1960)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]