secouer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français secourre, du latin sŭccŭtĕre, forme refaite en français pré-classique (Rabelais, 1532).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

secouer \sə.kwe\ ou \skwe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se secouer)

  1. Remuer quelque chose fortement et à plusieurs reprises.
    • Les antennes de l’appareil étaient toutes secouées, dans la nuit, d’une vibration puissante, […]. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.112)
    • Il empoigna Bert par l’épaule, et le secoua vigoureusement, accompagnant ses gourmades d’objurgations irritées et le repoussant avec violence en arrière. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 349 de l’éd. de 1921)
    • Ce cheval a un trot qui secoue rudement son homme.(Absolument)Cette voiture secoue beaucoup.
  2. Se défaire de quelque chose par un mouvement violent.
    • Ce taureau a secoué le joug.
  3. (Figuré) S’affranchir de ce qui pèse.
    • Secouer le joug de la tyrannie.
    • Secouer les préjugés.
  4. Faire un mouvement, en parlant de la tête, pour refuser quelque chose, ou pour se moquer de quelqu’un.
  5. (Figuré) Se débarrasser de.
    • Secouer sa torpeur, sa paresse.
  6. (Figuré) (Familier) Causer une commotion physique ou morale.
    • Cette maladie, cette fièvre l’a bien secoué.
    • Cette nouvelle l’a fortement secoué.
  7. (Figuré) Réprimander.
    • Allez magnez-vous ! Magnez-vous ! Nous secouait Michelle. Faites gaffe, le gros Schneider peut se pointer à chaque instant … (Mina Benmimoun, Miniss, page 23, L’Harmattan, 2009)
    • Son père l’a secoué d’importance.
  8. (Figuré) (Populaire) Posséder charnellement.
    • On n’a pas vu Stéphane cet après-midi, comme prévu. Bah, il a dû encore en secouer une dans les prés...
  9. (Pronominal) Se remuer fortement pour faire tomber quelque chose qui incommode.
    • Il se secoue furieusement comme un taureau piqué de banderilles. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 243)
    • Les chiens se secouent quand ils sont mouillés. — Un oiseau qui se secoue. — Les chevaux se secouent pour se défaire des mouches.
  10. (Pronominal) (Figuré) (Familier) Sortir de l’inaction, ne pas s’abandonner au découragement, faire effort.
    • Il faut vous secouer et ne pas rester au lit à groumer.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]